7 conseils pour améliorer votre son

Publié le : 17/11/2018 16:43:47
Catégories : Apprendre

améliorer son guitareLe désir de nombreux guitaristes d'obtenir un meilleur son peut parfois les mener à faire de nombreuses dépenses, et beaucoup de gens pensent qu'acheter de l'équipement est la solution toute trouvée pour obtenir un beau son de guitare.

Cependant, il existe de nombreux exemples de guitaristes qui dépensent des milliers d'euros et ont toujours un son décevant... Alors comment cela est-ce possible ?

Lorsque j'apprenais à jouer de la guitare, mon père qui a plus de trente ans de pratique m'a un jour expliqué ceci. « Un bon guitariste m'a t-il dit, est un musicien capable de faire sonner correctement la pire des guitares, et d'en tirer un son convenable ».

Le secret pour un meilleur son ne réside donc pas tant dans le matériel que vous utilisez, mais comment vous l'utilisez, et nous allons dans cet article vous donner des conseils pour améliorer votre son sans vous ruiner.

La première chose que l'on peut évoquer, c'est qu'avoir un bon son, cela commence au bout de vos doigts. Bien entendu dans le cas d'une guitare électrique votre ampli et vos pédales forment votre son, mais il est vraiment important de penser que ce qui fait votre son avant tout, c'est la façon dont vous jouez.

Entrons à présent dans le vif du sujet et voyons comment vous pouvez améliorer votre son à moindre coût.

1/ Assurez vous que votre guitare est réglée correctement

Le réglage et l'accordage de votre guitare jouent un rôle important sur comment celle-ci va sonner, et cela est souvent ignoré par beaucoup de guitaristes.

Comment m'assurer que ma guitare est bien réglée ?

C'est simple, prenez votre instrument et vérifiez que l'harmonique de la 12e frette est bien la même note que lorsque vous frettez la note à la 12e case. Si le son est identique, c'est tout bon. Si la note est différente, cela signifie que votre guitare est déréglée et que vous ne serez jamais en mesure de l'accorder parfaitement. Et une guitare mal accordée, ce n'est vraiment pas top pour obtenir un beau son.

Si vous ne savez pas comment régler une guitare, je vous conseille de vous rendre chez un luthier qui sera capable de remédier à ce problème. Si vous avez une guitare munie d'un système floyd rose, il est vraiment important de vérifier qu'elle est bien réglée, car si ce n'est pas le cas, votre son sera vraiment pourri. De plus ce type de guitare nécessite un tirant bien particulier de cordes, vous ne pourrez pas mettre n'importe quel jeu de cordes !

Enfin cela peut paraître évident mais assurez vous d'accorder souvent votre guitare au début de chaque session.

2/ Travaillez votre technique d'attaque

Jouer de la guitare, ce n'est pas seulement attraper votre instrument et jouer des notes. Nous vous avons récemment fait un article sur le feeling, mais il est ici important de rappeler en quoi la façon dont vos doigts attaquent les cordes influe sur votre son.

Comprendre les nuances dans l'attaque peut être facilité par l'exercice suivant : Frettez une note et jouez là en appuyant le plus fort possible sur la corde avec votre main gauche, puis jouez la même note mais cette fois-ci en appuyant le moins possible sur la corde. Vous verrez que vous obtiendrez deux sons complètement différents.

Passer du temps à comprendre comment votre technique de jeu influence votre son, et vous rendre compte par exemple que vous bendez les cordes involontairement ou que vous appuyez trop fort vous aidera grandement à améliorer votre son.

3/ Trouvez le mediator qui vous correspond

Si vous jouez au médiator, trouver le bon mediator est une quête que chaque guitariste devra accomplir pour obtenir un beau son. Cependant il est important de comprendre comment le mediator que vous utilisez va influer sur votre son et comment différents types de mediators vont produire différents types de sons.

Un facteur important qui fait qu'à matériel égal un guitariste sonnera mieux qu'un autre est la maîtrise de la dynamique et du volume de jeu.

Le volume pourra être contrôlé beaucoup plus facilement avec un mediator rigide, qui vous donnera également une attaque beaucoup plus précise, et réduira la probabilité de jouer des fausses notes.

Utiliser des mediators fins pour jouer des solos ou faire du shredding n'est vraiment pas recommandé car ils sont plutôt destinés à être employés avec une guitare acoustique.

Alors peut être que vous aimez utiliser ce genre de mediator, mais si vous voulez améliorer votre maîtrise du volume de jeu, je vous conseille vivement de faire la transition vers des mediators durs.

Certains médiators sont aussi conçus pour réduire le bruit de "clic", c'est le cas des tortex par exemple.

4/ Améliorez votre attaque main droite

Un autre élément qui vous aidera à faire progresser votre son sera d'apprendre à attaquer les cordes proprement avec plus de force. Là encore, ce sera beaucoup plus facile à faire avec un mediator dur.

Que se passe t-il quand l'on fait ça ? Alors oui évidemment vos notes sonneront plus fort. Mais cela leur donnera également un son riche en harmoniques, surtout si vous utilisez une distorsion.

Tout le monde ou presque connaît le célèbre son de Stevie Ray Vaughn. Sachez qu'il ne vient pas seulement de sa guitare, des cordes qu'il utilise ou de sa pédale de distorsion. Il est avant tout le résultat de sa façon d'attaquer les cordes de sa guitare avec toute sa force sans se retenir !

Certains vous diront que son son est dû aux cordes épaisses dont il a équipé son instrument. En fait c'est tout l'inverse ! Il était obligé d'utiliser des cordes épaisses car sinon il casserait tout le temps ses cordes vu la force qu'il mettait dans ses attaques...

Si vous jouez aux doigts, je vous recommande de bien prendre soin de vos ongles, et si possible d'attaquer les cordes perpendiculairement à l'ongle pour ne pas entendre le petit glissement d'ongle sur la corde (c'est un exercice très très difficile , pourtant le geste à l'air si simple ! ).

5/ Travaillez votre timing

Vous pouvez bosser sur tous les conseils que je viens de vous donner, avoir un réglage parfait et utiliser les meilleurs mediators que LaCarteMusique.fr a à offrir, vous continuerez à ne pas bien sonner si vous ne faites attention à ce qui suit.

L'importance du TIMING.

La meilleure technique du monde n'y fera rien, si votre timing est mauvais, vous ne sonnerez pas bien. Même jouer un petit peu trop tôt ou trop tard peut distraire votre public. La musique, c'est avant tout un groove, et si vous n'êtes pas capable de sentir le groove correctement, votre audience ne le pourra pas non plus.

J'insiste là-dessus car en tant qu'apprenti guitariste, ma compréhension approximative du rythme m'a dans un premier temps été très problématique et il m'a fallu beaucoup de travail pour y remédier, et ce même si j'avais une bonne technique. Ne faites pas la même erreur que moi et travaillez votre groove !

Un ami batteur m'avait dis, si tu joue parfaitement en rythme, tu peux presque jouer n'importe quel pain d'accord, personne ne l'entendra ! Il faut travailler au métronome !

6/ Travaillez votre vibrato

Il y a quelques semaines nous vous avons concocté un article sur le vibrato donc n'hésitez pas à le consulter si vous ne connaissez pas cette technique.

Incorporer le vibrato à votre jeu, c'est très bien, mais il faut savoir comment l'utiliser à bon escient. Quand le vibrato n'est pas employé correctement, votre oreille va interpréter ce son comme étant pauvre, alors qu'un vibrato joué dans le temps et à la bonne hauteur aura pour résultat un son riche et plein.

7/ Familiarisez vous avec vos boutons de volume et de tonalité et vos différents micros

Pour finir, le dernier élément sur lequel de nombreux guitaristes ne passent pas assez de temps dans leur quête d'un meilleur son est l'utilisation des différents boutons de leur guitare (volume et tonalité ) et des switch de micros.

Le réglage et l'utilisation de vos boutons dépend avant tout du son que vous voulez obtenir, et nous ne pouvons ici que vous donner quelques généralités. C'est à vous d'expérimenter avec votre matériel.

Bouton de volume

Si vous jouez un riff de rock ou de Metal avec une grosse distorsion, bien évidemment, il faudra laisser le volume à fond pour obtenir un son puissant et riche en harmonique.

Si en revanche vous jouez du blues par exemple, baisser un peu le volume peut être intéressant pour obtenir un son plus clair et détouré et ce même si votre distorsion est allumée.

Bouton de tonalité

Là encore si vous jouez du rock ou du Metal, vous avez intérêt à mettre votre bouton de tonalité à fond dans les aigus.

Si vous jouez du blues avec une petite overdrive, il peut être intéressant de modifier ce réglage et de tourner le bouton vers les graves pour avoir un son plus chaud et bluesy.

Là aussi il vous faudra expérimenter pour trouver le réglage qui vous correspond.

Switch de micros

Selon la guitare que vous utilisez, vos micros se règleront différemment. La Stratocaster est par exemple équipée d'un sélecteur 5 positions, alors que d'autres guitares n'ont que 3 positions, ou sont dotées d'un switch permettant de transformer leurs humbuckers en single coils comme les série RG d'Ibanez.

-Si vous jouez un gros riff ou solo de rock, le micro aigu (proche du chevalet) est tout indiqué. Vous aurez un son riche en harmonique parfait pour jouer des power chords.

-Si vous jouez du blues, employer le micro manche est intéressant pour avoir un son plus grave et chaud

-Les positions intermédiaires vous donneront des sons intermédiaires mais qui ont tendances à être plus neutres que ceux évoqués précédemment.

Pour finir avec ce sujet des boutons de volume gardez bien à l'esprit que volume, tonalité et micros sont liés et il vous faudra beaucoup d'expérimentation pour trouver ce qui vous convient le mieux.

En conclusion : Travaillez votre technique, votre précision rythmique et la compréhension de votre instrument avant de dépenser des centaines d'euros dans du matériel ! Ce n'est que comme ça que vous sonnerez mieux.

Articles en relation