5 conseils pour gratter sa guitare et chanter en même temps.

Publié le : 22/04/2017 13:47:40
Catégories : Guides

Vous avez envie de jouer de la guitare et de chanter en même temps, mais pour le moment difficile de faire les deux.

Nous vous donnons dans cet article quelques conseils clés pour vous aider à progresser rapidement et enfin réussir à jouer et chanter en même temps, sans vous emmêler les pinceaux.

La synchronisation fluide du chant et de la guitare est votre principal objectif.

Bien connaître sa guitare.

Inutile de vous dire qu’avant de vous lancer dans cette aventure, il est indispensable de connaître un minimum votre guitare. Au moins les accords de base.Votre jeu et le passage d’un accord à l’autre doit être plutôt fluide. Vous ne devez pas réfléchir trop longtemps avant de trouver votre accord.

Comme vous allez devoir vous concentrer sur le chant ET sur la guitare, vous n’aurez pas la possibilité de dépenser trop d’énergie à la réflexion. Donc entrainez-vous déjà dans un premier temps à enchainer des suites d’accords sans trop vous poser de questions.

Vous devez travailler votre instrument pour le connaître le mieux possible et faire en sorte de ne plus réfléchir en jouant.

Travailler le chant.

Parallèlement au travail de la guitare, vous allez devoir travailler votre chant et technique vocale. Personnellement, j’ai pris pour habitude de choisir des morceaux que j’aime particulièrement, et de m’entraîner à la fois sur la justesse, mais aussi sur la rythmique vocale et le souffle. Je crois que le souffle est primordial dans la technique de chant et qu’il vous permettra également de chanter juste. Une bonne respiration est importante et elle vous apportera également une certaine aisance dans votre flow. Sans compter qu’elle est aussi un argument important en faveur de la gestion du stress. Apprendre à respirer pour chanter est votre premier objectif. Si vous en avez la possibilité, je vous recommande de prendre des cours avec un professeur de chant (si vous avez la chance d'être en Bourgogne, je vous recommande vivement de prendre des cours de chant chez Sylvie Jeanne !). Si vous n'avez pas d'accès à un professeur de chant, vous trouverez de nombreux exercices de respiration sur Youtube. Je vous recommande celui-ci.

Choisir le bon morceau.

Alors commencez par choisir pour vous entraîner, un morceau que vous appréciez particulièrement (c’est top pour l’interprétation), et un morceau qui soit relativement simple. Pour démarrer, un morceau facile à jouer s’y prêtera mieux évidemment. Vous devez reprendre un morceau que vous connaissez parfaitement (idéal pour ne pas trop réfléchir et se poser de question) et que vous avez déjà écouté plusieurs fois avec attention. La structure doit couler de source pour vous, et vous devez connaître les temps « forts » du morceau. Écoutez bien le morceau et notez-vous aussi les intentions d’interprétation : vous devez être dedans et savoir comment interpréter ce que vous allez jouer et chanter. Travaillez-le ensuite à fond à la guitare et à fond au chant (séparément).

Caler votre chant sur le rythme de la guitare.

chanteur à la guitare avec ses amisBien, maintenant vous avez travaillé votre ligne de guitare et votre ligne de chant, que vous êtes au top pour l’un et l’autre - j’entends pas là, que vous arrivez à enchainer la ligne de guitare sans réfléchir, la ligne de chant de façon fluide - vous allez devoir mixer les deux maintenant. Il faut maintenant commencer à gratouiller et à chanter en simultané. Donc on s’attaque au premier couplet, puis au refrain et ainsi de suite. Le but est de vous focaliser sur chacune des parties du morceau et de les travailler en détails. Votre objectif est d’arriver à jouer votre ligne de guitare et votre ligne de chant sans que l’un soit perturbé par l’autre. Le problème que vous allez rencontrer est que votre ligne de chant va avoir tendance à vouloir suivre la ligne rythmique de la guitare. Le plus simple : commencer par plaquer l’accord de début de chaque mesure et privilégier le chant. Vous ne jouez que l’accord de début en rythme. Une fois que vous êtes calé, là dessus, vous pouvez commencer à gratter toute la suite d’accords. Le but est de d’abord découper le morceau en une version ultra simplifiée à la guitare, de bien caler le chant et de progresser ensuite jusqu’à la véritable version du morceau en synchronisant au fur et à mesure le chant et la guitare. Concentration et temps de travail sont les deux clés de la réussite.

Introduire les nuances.

Vous arrivez désormais à jouer le morceau du début à la fin, en le jouant presque de façon monotone du début à la fin. Il va falloir commencer à intégrer la dimension « nuances » à votre morceau. Si on joue un morceau sans nuances, c’est ultra pénible pour l’auditeur. Il doit y avoir des moments forts que vous devez intégrer dans votre interprétation. Souvent, ce sont les refrains qui doivent prendre de l’ampleur par rapport aux couplets, et les parties outro qui peuvent aussi être plus puissantes. À vous de déterminer quand vous voulez accentuer votre et voix et donc votre jeu de guitare aussi. Donc, la clé du succès consiste en votre capacité à décomposer le morceau, à le travailler progressivement et dans le détails. Vous devez vous laisser le temps de progresser et de synchroniser ligne de chant avec ligne de guitare. Au début ça semble fastidieux, mais fixez-vous des petits objectifs réalisables et étalez-les dans le temps. Vous y arriverez petit à petit, et la récompense sera à la hauteur de votre investissement.

Articles en relation