A la découverte de l’open tuning

Publié le : 27/02/2018 09:11:16
Catégories : Guides

open tuningLargement utilisé par nombre de guitaristes en tous genres, l’open tuning (ou accord ouvert) est une technique d’accordage qui permet de jouer une myriade de sonorités différentes inaccessibles en accordage standard (EADGBE). Accorder sa guitare de cette manière donne donc la possibilité de découvrir d’autres styles, notamment le blues, le bluegrass, le folk, ou encore la musique celte. Cela simplifie également les doigtés d’accords puisqu’en jouant les 6 cordes à vide on obtient un accord. De ce fait, en réalisant de simples barrés avec l’index vous obtiendrez un accord complet, selon l’open tuning que vous aurez choisi. Allez, c’est parti pour un petit tour d’horizon de l’accordage « ouvert »

Expérimenter d’autres façons de jouer de la guitare

Quand on n’a rien connu d’autre que l’accordage standard, il est assez difficile de se lancer en open tuning. Chaque repère durement acquis et chaque accord s'exécutent différemment, forcément puisque les intervalles ne sont plus les mêmes. La meilleure méthode pour apprendre à jouer avec un accordage différent est peut-être d’en choisir un qui sonne comme on aime et de s’y tenir pendant plusieurs mois en effectuant des exercices et en apprenant les gammes. Débuter par le blues est un très bon compromis, car c’est un style assez abordable et il est possible d’obtenir de très beaux résultats assez rapidement. Portez donc une oreille sur les titres de Muddy Waters, d’Elmore James, de Fred McDowell et son célèbre « You gotta move » ou bien, plus récemment, sur le jeu en slide de Ben Harper pour vous faire une idée de l’étendu des possibilités dans ce style de musique.

L’open tuning, l’accordage idéal pour jouer avec un bottleneck

Pour les débutants qui ne sauraient pas encore ce qu’est un bottleneck, il s’agit d’un tube rectiligne traditionnellement confectionné en métal ou en verre, mais que l’on trouve aussi dans des matériaux plus originaux comme la porcelaine ou la céramique. Le bottleneck s’enfile sur l’annulaire de la main jouant les notes et les accords, de cette façon, grâce à l’open tuning il est possible de jouer en slide. Dans le cas d’un accordage standard, on positionne cet outil sur l’auriculaire de manière à pouvoir jouer des accords à l’aide des autres doigts.

Par conséquent, il est beaucoup plus facile de jouer un blues en slide en accordant sa guitare différemment. De multiples accordages dits « ouverts » ont été utilisés dans le blues. À l’époque, les musiciens noirs à l’origine du blues recherchaient une façon simple de jouer en expérimentant différents accordages. L’open tuning s’est révélé comme étant le meilleur atout puisqu’il permet de réaliser des accords en barré, seulement avec l’index et de réaliser des slides parfaits au bottleneck. Ce n’est donc pas pour rien si le blues s’est construit autour de ces différents open tunings.

Voici les types d’accordage les plus courants pour jouer avec (ou sans) bottleneck : - L’open G (certains guitaristes françophones diront "open de G") consiste à s’accorder en Sol, soit : D, G, D, G, B, D ou Ré, Sol, Ré, Sol, Si, Ré en français. Vous pouvez remarquer que, comparé à l’accordage standard, nous avons conservé les cordes de Ré, Sol et Si, les accords se jouant sur ses trois cordes sont donc toujours valables. Les autres cordes sont toutes abaissées d’un ton. Keith Richards, le célèbre guitariste des Rolling Stones à composer de nombreux morceaux grâce à cet open tuning. - L’open D (Ré) s’obtient comme ceci : D, A, D, F#, A, D. On ne conserve que la 5ème et la 4ème corde par rapport à l’accordage standard. Il était l’accordage favori du bluesman Robert Johnson dont beaucoup de guitaristes se sont inspirés. L’open de Ré à engendré plusieurs variantes comme l’open dropped de Ré qui consiste à abaisser le Mi grave d’un ton. L’avantage est d’offrir des positions d’accord plus aisées et de bénéficier d’une basse un peu plus grave.

L’autre variante à l’open de Ré, c’est le fameux DADGAD, un accordage utilisé pour les musiques celtes et bretonnes. Il ne s’agit pas d’un open tuning comme les deux exemples ci-dessus, car l’on obtient ni un accord mineur, ni un accord majeur, mais modal (la plupart des open tunings ne sont compatibles qu’avec les modes mineur et majeur). C’est pour cette raison qu’on l’appelle aussi l’accordage D modal. On l’obtient en abaissant d’un ton les cordes 1, 2 et 6. Pierre Bensusan est un des guitaristes qui l’a popularisé et vulgarisé en France et son répertoire, à la guitare acoustique, est tout simplement grandiose. Jimmy Page l’a aussi expérimenté avec Led Zeppelin, notamment dans le morceau Kashmir.

Cependant, il faut bien avoir à l’esprit que chaque guitariste, qu’ils jouent du blues ou d’un autre style, a son accordage favori. C’est d’ailleurs particulièrement vrai pour les adeptes du finger picking et d’autres techniques de fingerstyle. Ce n’est qu’en testant et en expérimentant que vous aussi vous trouverez la couleur, la sonorité et le groove qui vous satisfera le plus. De plus, telle ou telle façon de s’accorder vous empêchera, ou rendra difficile, de réaliser des accords habituels comme ceux de la 7ème. À contrario, il vous permettra de réaliser des accords impossibles habituellement en standard.
Certains musiciens passent souvent d’un accordage à l’autre, parfois même au sein d’un seul et même morceau. D’autres musiciens professionnels, au travers de leur carrière, ont expérimenté plusieurs dizaines d’accordages ouverts et alternatifs et ont exploré des sonorités parmi les moins connus à la guitare.

Choisir ses cordes pour jouer en Open tuning

Accorder sa guitare en open tuning implique d’exercer une pression différente sur le manche. En effet, la guitare est un instrument qui fait preuve de beaucoup d’équilibre. Dès lors, en changeant régulièrement d’accordage ou de tirant de cordes, on modifie la tension produite sur le manche et donc le fragile équilibre des forces. Ainsi, si vous jouez régulièrement sur un open assez bas dans les tons, il sera bienveillant de prendre un tirant de corde plus fort, d’abord pour garder l’équilibre des forces original, mais aussi pour éviter de jouer sur des cordes trop « molles » et qui peuvent parfois friser.

Si vous comptez ne jouer que de temps en temps en open tuning, il ne sera pas nécessaire de changer de tirant de cordes, surtout si vous vous sentez à l’aise avec celui que vous avez actuellement. Par contre, n’oubliez pas de ré-accorder votre guitare (en standard) dès la session terminée. Pour le reste, suivant votre matériel (guitare acoustique, électrique, folk, dobro, etc.) et les accordages que vous privilégierez, vous trouverez tous les jeux de cordes dont vous aurez besoin sur notre site.

Dans certains cas (accordage très bas, changement pour un tirant beaucoup plus fort), un réglage du manche peut s’avérer nécessaire via le truss rod. Il s’agit d’une tige métallique qui permet de régler la courbure du manche. Si vous êtes novice, mieux vaut demander les conseils d’un professionnel pour ce genre d’opération qui peut endommager la guitare.

En matière d'accordages alternatif, la marque DR Strings est probablement celle qui propose les cordes les plus adaptées, avec ses jeux DDT (pour guitare électrique)  et Veritas (pour guitare folk et électrique). Ces 2 jeux de cordes utilisant une spécialement étudiée pour mieux résister aux déformations. On peut aussi probablement ajouter les cordes D'Addario NYXL à l'acier enrichi au carbone, ce qui leur donne une plus grande résistance.