Comment Choisir la bonne position pour jouer de la guitare assis ?

Publié le : 26/09/2020 16:12:47
Catégories : Apprendre

position du guitariste

Une posture correcte est une composante essentielle de la palette technique que se doit de posséder un guitariste. Elle forme la base de tous les mouvements que vous allez faire sur votre instrument, et à ce titre il ne faut pas la négliger. Le sujet peut sembler trivial, mais il est essentiel de s’y intéresser si vous voulez vraiment maitriser votre instrument tout en prenant soin de votre corps.

Une bonne posture permet d’avoir des mouvements libres et non restreints et de se concentrer sur votre jeu au lieu de lutter avec votre technique. Vous pourrez également jouer pendant plus longtemps sans souffrir de douleurs dans le dos, les épaules ou les poignets.

Une mauvaise posture peut causer toutes sortes de problèmes. Certains d’entre eux sont temporaires et disparaîtront dès que vous aurez pris les mesures appropriées pour corriger le problème. Cependant, une mauvaise posture peut aussi causer des dommages à long terme pour votre corps, donc si vous voulez jouer le la guitare sérieusement et régulièrement, il convient de partir sur de bonnes bases.

Aspects du jeu impactés par une mauvaise posture

Chaque être humain étant différent, nous avons tous une posture et une façon de tenir notre guitare légèrement différente, donc si vous apprenez à jouer tout seul sans l’aide d’un professeur, il peut être difficile de vous rendre compte si vous êtes mal assis, ou si votre poignet n’est pas placé correctement. Il existe donc des marqueurs dans le jeu d’un guitariste qui peuvent être les indicateurs d’une mauvaise posture.

- Difficulté à changer d’accords

Les changements d’accords peuvent être plus lents car la mauvaise posture cause trop de tension dans le corps, ce qui signifie que vous allez fretter les notes avec trop de pression.

- Gammes, riffs et mélodies

Vous risquez de faire des erreurs plus fréquemment car le poids de vote guitare ne sera pas réparti correctement par exemple. Ou bien votre pouce ne sera pas positionné correctement pour jouer une phrase ce qui va provoquer un jeu confus.

Les deux problèmes que je viens d’annoncer peuvent provoquer un mauvais alignement de la main gauche par rapport au manche, ce qui risque de placer vos doigts au mauvais endroit sur la case et de causer un bourdonnement.

Si vous jouez des solos, le fait d’être trop recroquevillé par exemple risque de vous faire manquer de relâchement et de rendre votre jeu heurté et brouillon. Pour les guitaristes électriques, jouer des bends sur le bas du manche demande parfois beaucoup de force, notamment si vous utilisez un tirant de cordes élevé. Il faut alors avoir le dos bien droit pour bénéficier d’un maximum d’effet de levier sur le manche.

- Jeu en arpèges

Voter jeu en arpège sera beaucoup plus compliqué si votre guitare n’est pas orientée correctement. En effet vos doigts ou votre mediator ne pourront pas attaquer les cordes avec un angle optimal et risquent de gratter en même temps les cordes adjacentes.

- Accords barrés

Si vous n’êtes pas assis correctement ou que votre main gauche n’est pas placée correctement sur le manche, jouer des accords barrés sera encore plus difficile car ils demandent une bonne technique et de la force pour pouvoir jouer proprement. Et il est également très important d’être capable de les changer rapidement.

Si vous vous rendez compte que votre jeu manque de consistance ou que votre technique vous frustre, alors c’est que vous devez vous intéresser de près à la façon dont vous asseyez avec votre guitare.

Les principes clés pour une bonne posture

Tout repose sur le fait d’être capable de :

  • minimiser la tension dans vos muscles des épaules, du dos et du poignet
  • maximiser la gamme de mouvements disponibles

En minimisant la tension vous serez capable de jouer rapidement et de manière fluide lorsque c’est nécessaire. C’est parce que vos doigts ne seront pas en train de lutter contre la tension dans les épaules, des bras ou du poignet.

En maximisant votre gamme de mouvements, vous pourrez jouer n’importe quelle technique sans restriction. La main droite doit être capable de jouer du chevalet jusqu’à la limite de la rosace sur une guitare acoustique ou classique. Pour les guitares électriques, le point d’attaque se situe le plus souvent vers le micro manche, mais parfois on attaque les cordes directement au niveau du manche pour jouer dans certains styles. La main gauche quant à elle doit être capable d’atteindre confortablement les notes jusqu’à la 17e case sur une guitare acoustique, et jusqu’à la 22e ou 24e case sur une guitare électrique.

Comprendre la tension musculaire

Il existe deux types de tensions, l’une contre laquelle vous devrez lutter, l’autre qui est bonne pour votre jeu.

· Tension dysfonctionnelle

Cette tension est largement involontaire et difficile à contrôler. Ses causes sont aussi variées que le stress avant un concert ou des des mouvements parasites, mais surtout elle survient à cause d’une position non ergonomique. C’est cette tension que l’on veut réduire lorsque l’on corrige sa posture de jeu.

· Tension fonctionnelle

Fondamentalement, la tension fonctionnelle résulte de la bonne l’inter-connectivité des muscles du corps et permet au musicien de dépenser un minimum d’énergie possible tout en restant consistant dans son jeu

Parfois appelée à tort « relâchement » , elle est la conséquence d’une bonne coordination, est dirigée consciemment et témoigne d’une technique raffinée.

Par exemple, étant amateur du jeu en légato, il m’arrive de créer de la tension volontairement dans mes doigts au début d’un plan, pour ensuite les faire fonctionner comme un ressort et atteindre un relâchement qui me permettra de jouer le plan désiré efficacement.

Positions de jeu assis

Je vais à présent vous parler des deux positions que vous pouvez adopter lorsque vous jouez assis.

La position genou droit

Dans cette position vous placez la guitare sur votre genou droit. Il est correct de tourner un petit peu la guitare, n’essayez pas d’avoir votre instrument parallèle à votre corps. Il vous faudra aussi faire pivoter légèrement votre guitare vers vous afin de voir clairement ce qui se passe sur votre manche. Cette position vous donne beaucoup de liberté car vous n’avez pas besoin d’un repose pied. Vous avez juste à attraper votre gratte, vous asseoir quelque part et vous pouvez commencer à jouer. Cette position est donc un peu plus versatile de ce point de vue. Et puis bon, elle a quand même l’air plus cool.

Mais il y a a bien sur quelques inconvénients : Lorsque vous jouez en position genou droit, vous êtes obligé de tordre votre buste en direction de l’instrument, ce qui cause de la tension dans les muscles de votre dos.

Vous devez également bouger votre épaule droite vers le haut pour attaquer les cordes confortablement, donc votre épaule droite sera plus haute que votre épaule gauche, ce qui peut aussi causer de la tension musculaire. A cause des problèmes intrinsèques à cette position, il est donc hautement recommandé de faire des pauses régulières lors de vos sessions, car autrement vous risquez de vite vous fatiguer.

Un autre point qu’il est important de mentionner est que votre guitare sera placée de telle façon qu’il sera difficile d’atteindre certaines endroits du manche. Cela peut être très embêtant lorsque vous jouez des morceaux difficiles qui demandent beaucoup d’espacement des doigts sur la partie basse du manche où les cases sont larges.

Je vous conseille d’utiliser une bonne chaise pour jouer cette position, car une mauvaise assise aura des conséquences très néfastes pour votre dos.

Malgré ces quelques inconvénients, ne soyez surtout pas effrayé par cette position qui restera favorite d’une flopée de grands guitaristes tels Tommy Emmanuel, John Petrucci, Zakk Wylde ou Marty Freedman pour ne citer qu’eux. Elle est vraiment plus pratique que la position classique pour jouer de la guitare électrique.

La position classique

Si vous n’avez jamais utilisé cette position ou que vous êtes débutant, voici à présent des conseils pour l’utiliser efficacement et jouer sans vous fatiguer.

1/ Tenez vous bien droit

Vous l’avez entendu à l’école, au déjeuner du dimanche chez votre mamie, et maintenant je vous le répète également. Tenez vous droit ! La meilleure posture classique commence en s’asseyant bien droit sur votre chaise. Une chaise dure ou avec un petit cousin sera adaptée. S’asseoir sur votre canapé ou sur votre lit est à proscrire absolument car ce sont des surfaces beaucoup trop molles, qui vous demanderont un effort supplémentaire pour vous tenir droit.

Lorsque vous vous asseyez dans votre chaise, gardez votre tête haute et ne recroquevillez pas vos épaules sur votre guitare. Gardez bien à l’esprit que votre dos a une courbure naturelle, donc n’essayez pas de garder votre dos le plus droit possible, car cela risque de créer de la tension inutilement. Il faut trouver le juste milieu. L’idée est avant tout de garder votre tête bien droite et de relaxer votre buste.

Assurez vous également que vous vous asseyez sur l’avant de la chaise. Si vous êtes assis trop loin vers l’arrière, la guitare risque de reposer sur la chaise et non votre genou. En vous asseyant sur l’avant de la chaise votre guitare aura assez de place pour se placer entre vos jambes.

2/ Placement des jambes

La position des jambes est extrêmement importante pour une bonne posture classique, voici les accessoires dont vous aurez besoin et comment placer vos jambes.

· Repose-pied ou support à guitare

Pour élever la guitare dans une position correcte, vous aurez besoin d’utiliser un repose-pied ou un support à guitare. Le repose-pied est le choix le plus commun parmi les guitaristes classiques. Il faut le régler à la bonne hauteur et ensuite placer votre pied gauche dessus. Cela a pour effet de relever la guitare et de changer l’angle vers lequel pointe le manche. Vous remarquerez qu’au lieu d’être parallèle au sol, il pointera à 45° environ.

Si le repose-pied  est l’option la plus populaire, de plus en plus de guitaristes optent aujourd’hui pour le support à guitare. Ici on attache un support sur le côté de la guitare au lieu d’utiliser un repose-pied, ce qui a pour effet de relever la guitare et de lui donner l’angle désiré. Le principal bénéfice que procure cet accessoire est que vous pourrez garder vos deux pieds solidement plantés dans le sol, ce qui est bon pour votre dos.

· Placer vos jambes correctement

Au niveau de la posture, votre pied gauche doit être placé juste devant le reste de votre corps, avec les hanches qui pointent vers l’avant ou légèrement vers la gauche.

Il est important que les hanches ne pointent pas trop loin vers les côtés, car cela peut causer le manche d’être positionné derrière votre corps. Cette position risque d’introduire une mauvaise tension dans votre bras gauche, chose que l’on veut bien entendu éviter.

La jambe droite quant à elle doit être positionnée assez loin sur le côté pour permettre au bas de la caisse de la guitare de reposer confortablement entre vos jambes.

Si la jambe droite est positionnée trop loin, la guitare risque de glisser entre vos jambes. Pour corriger cela, vous risquez inconsciemment de vous agripper au manche avec votre main gauche ou de la plaquer contre votre corps avec votre main droite. C’est bien entendu à éviter absolument car cela va créer de la tension et des mouvements parasites. A contrario, si la jambe droite est placée trop près de la jambe gauche, la guitare ne sera pas installée confortablement entre les deux. Cela peut causer l’angle d’attaque du manche d’être trop plat et de restreindre les mouvements, surtout quand on cherche à atteindre les frettes les plus basses.

3) Le triangle

Lorsque vous aurez trouvé la meilleure position pour vos jambes vous devriez être capable de faire reposer la guitare contre votre torse. Cela crée donc un triangle, dont les angles sont le point de contact entre votre guitare et votre torse, votre guitare et votre jambe gauche, et enfin avec la jointure de votre hanche droite.

Il faut ensuite incliner la guitare légèrement pour vous permettre de voir les cordes sur tout le manche et au niveau de la rosace. Si la guitare est placée à un angle très plat, vous aurez une très bonne visibilité mais une liberté de mouvement limitée. Si la guitare est a un angle qui se rapproche de 90° par rapport au sol, vous aurez une plus grande liberté de mouvement, mais moins de visibilité. L’idée est ici de trouver le bon équilibre et l’angle qui vous convient. Il n’existe pas de vérité absolue quant à l’angle que la guitare doit avoir. Si vous devez apprendre un morceau compliqué, il es très important de bien voir le manche dans un premier temps pour mémoriser le doigté, et vous pouvez ensuite changer l’angle de la guitare pour avoir une meilleure liberté de mouvement et fretter les notes plus facilement.

4) Le bras gauche

Les doigts de la main gauche sont utilisés pour fretter les notes. Lors de votre progression, vous allez commencer à jouer des pièces demandant un jeu de main gauche de plus en plus complexe. Vous aurez besoin de jouer de multiples cordes et d’atteindre des écarts importants, tout en étant capable de changer de frettes très rapidement.

Tous ces mouvements complexes demandent à ce que la main gauche soit aussi libre que possible de tout tension dysfonctionnelle. Le bras gauche ne doit donc pas être maintenu en place en contractant les muscles. Il doit en quelque sorte « pendre » et ne pas souffrir d’une tension excessive. Avec de l’entrainement, vos doigts vont apprendre comment exercer le niveau de pression minimum pour jouer une note donnée, ce qui à terme réduira la tension et la fatigue dans vos bras.

Le meilleur moyen de concevoir la posture de votre bras gauche est de vous imaginer qu’ils s’agit d’un morceau de corde. Les deux bouts de cette corde sont attachés à l’épaule et à l’endroit où les doigts touchent les cordes. Essayez d’imaginer que le bras gauche pend simplement entre ces points et n’influence pas le mouvement de la main.

5) Le bras droit

Le bras droit doit entrer en contact avec la guitare quelque part entre le poignet et le coude. Le point exact dépendra de la longueur de votre bras et de la taille de votre main.

Le bras doit reposer sur le point le plus haut du bas de la table d’harmonie. Cela l’empêchera de glisser trop loin vers le centre ou vers le bas de la guitare. Si vous placez le bras à n’importe quel autre point, cela va créer de la tension pour le garder en place.

Les doigts de la main droite doivent toucher les cordes autour de la limite de la rosace du côté chevalet. Cette position s’appelle la position « naturelle ». En plaçant les doigts de cette manière, vous n’obstruez pas la rosace et le son n’est pas étouffé par votre main.

En conclusion, gardez bien à l’esprit que si vous êtes débutant, établir une position de jeu correcte est la première chose à faire.  Cela peut sembler rébarbatif, mais jouer dans une mauvaise posture, c’est comme vouloir courir un 100 mètres en mettant vos chaussures à l’envers ! Alors tenez vous bien droit, et bonne étude !

Articles en relation