Comment choisir son médiator de guitare ?

Publié le : 08/04/2017 11:25:39
Catégories : Guides Rss feed

Vous avez besoin d’un médiator et face au très grand choix de marques et de modèles que vous avez, vous ne savez pas quoi choisir. Quelle forme ? Quelle couleur ? Quelle taille ? Quel matériau ? Quelle épaisseur ? Autant de questions auxquelles vous devez répondre si vous voulez faire le choix qui correspond à vos attentes.

L’épaisseur : le choix n°1

Le choix de votre « pick » va changer votre son, et en fonction de votre style musical, vous allez devoir faire des choix stratégiques. Vous allez pouvoir opter pour différentes épaisseurs (indiquées en mm sur le médiator) :

  • Extra souple : démarre à environ 0,40mm - c’est très light.
  • Souple : 0,60mm à 0,73mm - Medium : 0,80mm (l’épaisseur préférée des guitaristes français, The Strokes aussi).
  • Dur : 1,00 mm
  • Extra dur : de 1,14mm à 3,5mm - c’est plutôt heavy.

Rôle de l’épaisseur

- Le médiator fin et souple :

Il se plie facilement au contact des cordes et est idéal pour les débutants. Il permet d’avoir toujours un son qui paraît fluide (même si votre bras ne suit pas). Il donne l’impression que jouer avec un médiator est facile : ça fait du bien au début, surtout quand on a besoin d’être motivé pour enchaîner ses barrés.

Mais l’inconvénient c’est que vous n’allez pas forcément progresser au niveau du mouvement de votre poignet, et la finesse du médiator va souvent donner l’impression d’un son « plastifié » et artificiel.

Impossible également de varier votre intensité de jeu avec un médiator trop fin.

Conclusion : idéal pour débuter et tester un peu les sensations de jeu avec un médiator - mais à ne pas utiliser sur une trop longue durée.

On vous conseille le Dunlop Tortex excellent compromis qui vous permettra de vite passer à quelque chose de plus rigide. En plus il absorbe les bruits du médiator pour qu'on n'entende pas l'impact. 

- Le médiator médium :

Aux alentours de 0,80mm, c’est sans doute le médiator le plus passe-partout et le plus confortable pour la plupart des guitaristes. Idéal pour les joueurs du dimanche comme pour les pros. Il reste bien rigide en toutes circonstances et vous permettra d’ajuster votre intensité de jeu en fonction de la musique que vous jouez.

Il allie confort, précision, rythmique et vitesse de jeu. La contrepartie de sa rigidité se fera bien entendu sentir au niveau de votre poignet. On va alors rentrer dans l’exercice à proprement parler, où vos progressions seront parfois douloureuses. Mais ça vaut le coup ! Vous allez gagner peu à peu en souplesse dans le mouvement de votre main, pour produire un jeu plus fluide et des sonorités telles que vous les avez toujours imaginées.

- Le médiator « heavy » :

Comme son nom l’indique, est très dur et rigide, et surtout utilisé par d’excellents guitaristes comme par exemple Saul Hudson (Slash, Guns N’Roses). Les guitaristes de jazz, Gypsy jazz et de métal eux aussi, optent pour ce genre d’épaisseur, car ils ont besoin de précision pour leur jeu de haut niveau et leurs parties solo. Vitesse de jeu garantie !

On vous conseille la gamme Hetfield Black Fang qui sont précis et qui amélioreront votre vitesse de jeu.

Quelle forme et quel matériau ?

Vous avez déjà pu constater qu’il existe différentes formes de médiators : grands, petits, triangulaires, arrondis, avec la forme du pouce incrustée, etc. Le médiator en forme de goutte d’eau n’est plus le seul sur le marché.

Pour ce qui est des matériaux vous en trouverez surtout en plastique, mais de nouveaux matériaux font leur apparition comme : le bois, l’écaille de tortue, le verre, l’ivoire, corne du diable, etc… 

The pick of destiny

À vrai dire, c’est surtout une histoire de confort et pour le coup, seul le test vous permettra d’en avoir le coeur net. Vous devez veiller à avoir une bonne prise en main et une bonne adhérence, pour ne par perdre votre médiator en jouant. À noter quand même que le médiator en forme de triangle peut du coup servir sur ses trois angles, contrairement au médiator « classique » : plutôt pratique.

Alors quel médiator choisir ?

Nous sommes beaucoup à jouer sur des médiators mediums car c’est l’épaisseur qui permet d’avoir une très bonne définition du son, un jeu fluide et un confort de jeu très agréable. C’est aussi ce genre de médiators qui vous donnera de bonnes habitudes, notamment au niveau de votre poignet. Dunlop propose un excellent panel de médiateurs faciles à tenir.

Le médiator dur voire extra dur (« heavy ») est utilisé par des guitaristes ayant déjà un excellent niveau de jeu et une souplesse du poignet(idéal pour les solos et les attaques rapides).

L’extra souple sera approprié pour vos débuts et vous procurera de très bonnes sensations.

Donc c’est avant tout en fonction de votre niveau et de la sonorité que vous voulez avoir, que va se faire votre choix.

À noter que si vous avez un tirant de cordes épais, il vous faudra forcément un médiator qui va avec.

Pour ce qui est du choix de la forme, du matériau ou de la couleur, c’est avant tout une histoire de prise en main et de goût.

Et pour les joueurs de ukulele et de guitare nylon ?

Nous avons ce qu’il vous faut : un superbe médiator en gomme qui reproduit le son du doigt ! Ce médiator fabriqué par Wedgie existe en 2 épaisseurs et en 3 rigidités différentes. Pour faire simple, plus il est dur, plus le volume sonore sera élevé. Plus il est fin, plus le son sera subtile ( le médiator wedgie fin de tension moyenne est plus adapté aux débutants et au jeu d'accompagnement "feu de camp").

Ukulele

À vous de jouer !