Comment choisir son pupitre de musique ? 

Publié le : 11/02/2020 09:45:06
Catégories : Guides

Il existe une multitude de pupitres disponible sur le marché et il est difficile d’y voir clair pour le musicien débutant. Chaque modèle est différent et nous allons tenter de vous éclairer un peu, afin que vous fassiez le bon choix de pupitre dès le début. 

L’usage de votre pupitre, la fréquence, le type de musique que vous jouez, l’endroit où vous jouez, etc., sont autant de critères déterminants pour votre choix de stand final.

Mais rien de bien compliqué si vous suivez bien nos conseils. 

Choisir son pupitre de musique 

Chaque musicien, quelle que soit sa spécialité et son mode de fonctionnement, peut trouver facilement le pupitre de musique qui va correspondre très exactement avec ses besoins ou ses désirs. 

Certains pupitres sont fixes, d’autres pliables, certains sont robustes, d’autres un peu moins. Qu’il s'agisse de l’utiliser seul chez vous ou en concert, le pupitre de musique est avant tout un support pour la partition. 

Un pupitre réglable en hauteur

Le choix de votre pupitre n’est pas du tout une démarche anodine, dans la mesure où la qualité du pupitre peut impacter sa performance. Les fonctionnalités du stand peuvent varier, et certaines sont absolument indispensables pour profiter de votre pupitre en toute circonstance. 

Commençons par le réglage en hauteur de votre pupitre. Une mauvaise hauteur du pupitre peut devenir source de maux physiques et de mauvaise lecture des notes. Cela engendrera du stress pour vos au moment de la lecture, et donc un inconfort global qui se ressentira forcément dans votre musique. 

Une hauteur ajustable est donc un premier point essentiel pour un pupitre. 

Plus l’amplitude des hauteurs est grande, plus le pupitre de musique s’adaptera à tous les profils et à toutes les occasions. Vous allez pouvoir prêter éventuellement votre pupitre, ou encore le revendre si besoin. 

pupitre guitare

Un pupitre avec une inclinaison ajustable 

Au même titre que la hauteur réglable, l’inclinaison du pupitre est tout aussi essentielle. Cette inclinaison vous permettra de bien poser vos partitions mais également d’ajuster votre lecture. Cela vous permettra de trouver l’angle parfait pour votre lecture. 

Des pupitres aux matériaux au design variés

Les concepteurs de pupitres de musique font évoluer régulièrement leurs accessoires. Ceci dans un souci d’amélioration de leur commodité et de leur ergonomie. 

De nos jours, les pupitres sont le plus souvent fabriqués en métal léger, réglables et ajustables pour faciliter leur transport. Le but étant de vous proposer un confort toujours plus optimal. Il existe aussi des versions de pupitre en bois, pour un look plus « vintage ». Mais honnêtement le bois est nettement plus lourd à transporter, ce qui ne rend pas votre pupitre très pratique. Du moins si vous êtes souvent amené à le transporter. 

Si vous ne bougez pas de chez vous, alors pourquoi pas. 

Les dernières innovations, offrent même des modèles de pupitres de musique numériques qui vous permettent de tourner automatiquement les pages. Cette fonctionnalité représente un réel progrès surtout si vous faites régulièrement des concerts. 

Dans tous les cas, si vous êtes souvent amené à vous déplacer, préférez un pupitre en métal. Une fois plié, il se range dans un petit sac dédié. C’est compact et facile à transporter. De plus, le métal est robuste et durable dans le temps. 

Choix de la tablette selon vos usages

On a très envie de vous recommander une tablette large plutôt qu’une tablette standard. Si vous travaillez dans un livret par exemple, celui-ci ne tiendra pas sur une tablette standard. Eh oui, c’est un détail qui peut représenter une différence très importante au final. 

Vous aurez le choix entre trois types de tailles : standard, moyenne et large. Les tailles moyennes sont déjà parfaites pour les livrets. 

La taille du plateau doit être suffisante pour ne pas voir ses grandes partitions déborder ou s’enrouler inopinément alors que les mains sont prises par la pratique de l’instrument. Cela peut paraître évident, mais qui n’a pas vu des partitions de taille importante ou très larges chuter d’un plateau trop étroit ou un musicien obligé de les maintenir comme il peut alors que toute son attention doit se porter sur le morceau qu’il interprète.

Sans être trop lourd, le plateau doit néanmoins être suffisamment solide pour ne pas se déformer sous la charge de certaines partitions d’un poids important. 

Les détails qui font la différence

En résumé jusque là on vous conseille le pupitre en métal, réglable en hauteur et inclinable, avec une tablette de taille moyenne voire large. 

Avant d’opter pour un pupitre de musique, il est bon d’en vérifier la stabilité, inutile de préciser qu’un pupitre instable est source d’incidents récurrents. 

Des pieds antidérapants et des protecteurs de sol destinés à ne pas laisser de traces sur des sols fragiles sont aussi des éléments à prendre en compte si on veut éviter les problèmes. Un pupitre qui glisse sur une surface très lisse est une vraie plaie aussi bien pour le musicien que pour ses voisins d’orchestre.  

Quand on sait que le musicien joue souvent dans des endroits mal éclairés, il utile de choisir un pupitre de musique comportant une lampe intégrée. C’est vraiment très pratique. 

Les musiciens placés souvent sous des projecteurs auront tout intérêt de choisir des pupitres de musique de couleur mate, noire en général, qui ne brillent pas sous les feux de la rampe en reflétant la lumière qui risque d’aveugler les spectateurs. 

Un design élégant et une robustesse à toute épreuve par le choix des matériaux utilisés sont un plus pour disposer d’un pupitre de musique fonctionnel et d’une utilisation facile et durable au quotidien.

De l’utilisation du pupitre de musique

Avant une utilisation en salle de concert, quelle que soit sa taille et quelle que soit l’importance du groupe ou de la formation, il vaut mieux se poser les bonnes questions un peu avant le début de la représentation. 

L’endroit où l’on va positionner le pupitre a beaucoup d’importance. Ceci dans la mesure où en même temps il ne doit pas empêcher la circulation des autres musiciens, il doit se trouver à un emplacement où il ne risque pas de tomber. Il doit aussi préserver la vue des spectateurs tout en vous offrant un confort de vue des partitions optimal. 

Pour ne jamais affecter la performance du musicien, la stabilité du pupitre est une notion essentielle on l’a déjà évoqué. À cet effet il convient de vérifier que les pieds sont bien écartés et reposent chacun au sol. Quelques essais préalables ne sont jamais inutiles. 

Les pupitres étant le plus souvent en métal, il est indispensable de les ranger dans une boîte ou un étui propre, à l’abri de l’humidité qui risquerait de perturber la fluidité des mécanismes. Il est évidemment déconseillé de les laver en les mouillant avec de l’eau, des huiles spécifiques sont prévues à cet effet qui vous évitent d’endommager leur structure et leurs mécanismes.

Un peu d’histoire 

Le pupitre de musique

Au Moyen Age seule une élite savait écrire. Dans les monastères, les moines copistes étaient chargés de recopier les textes bibliques, travail particulièrement fastidieux dans des locaux souvent mal éclairés. 

Le lutrin a été inventé pendant cette période pour leur faciliter la lecture et éviter les erreurs de copie. Il était en général posé directement sur la table d’écriture. Peu à peu, ce lutrin s’est transformé, notamment en étant monté sur pied, pour figurer dans les églises où il supportait le livre que l’officiant avait décidé de lire. 

Le monde laïc s’est progressivement emparé de cet accessoire réservé à l’usage religieux au départ, au fur et à mesure que le nombre d’individus sachant lire s’est répandu et que l’invention de l’imprimerie a fini par imposer l’écrit à une large partie de la population. Le pupitre a été et est toujours utilisé dans le monde profane pour mettre en valeur un ouvrage précieux ou sur lequel on désire attirer l’attention dans les bibliothèques ou autres expositions temporaires ou durables.

Le pupitre de musique proprement dit est apparu en même temps que la musique d’orchestre qui s’adresse à des musiciens issus d’une élite sachant lire. A partir de ce moment-là est née également la nécessité de disposer d’un accessoire sur lequel poser ses partitions afin que les mains soient entièrement libres. C’est particulièrement vrai pour les musiciens nomades ou pour ceux qui ne peuvent accessoiriser leur instrument en raison de sa morphologie. Si un piano ou un clavecin peut comporter un lutrin directement sur l’instrument, c’est impossible pour une flûte à bec ou un violon. 

Le pupitre de musique fait ainsi partie depuis longtemps de l’univers des musiciens qu’ils soient nomades ou sédentaires, il devient parfois élément de décoration quand il est finement ouvragé et destiné à un endroit particulier sans avoir à être transporté, mais le plus souvent les interprètes le sélectionnent en fonction de ses aspects pratiques, surtout pour ceux qui se déplacent de concert en concert.

Produits associés

Articles en relation