le blog

Comment créer le Pedalboard de vos rêves ?

Publié le : 29/07/2021 14:02:38
Catégories : Guitare Electrique

Si vous jouez de la guitare électrique, il y a de grandes chances que vous utilisiez différents effets afin d’enrichir votre son. Si de nombreux modèles d’amplis sont dotés d’effets intégrés, la plupart des guitaristes utilisent des pédales qui produisent une altération du signal de la guitare.

Si vous êtes guitariste ou bassiste et que vous utilisez des pédales pour obtenir votre son, il y a de grandes chances que vous en ayez déjà collectionné un certain nombre. Il est également probable que vous vous soyez posé la question qui de comment les brancher et les organiser.

Les pédales d’effet sont un moyen fantastique de créer votre propre signature sonore. Mais si vous allez jouer avec des amis ou devez vous produire sur scène, les trimballer dans un sac va vite s’avérer être une grosse galère, sans compter le risque d’abimer vos pédales, ou d’oublier vos jacks par exemple.

Heureusement, la réponse à ces problèmes est toute trouvée. Il faut concevoir votre pedalboard.

Dans cet article, nous allons voir quels sont les éléments à prendre en compte pour créer le pedalboard qui vous correspond, mais également les accessoires dont vous aurez besoin, et comment brancher vos pédales.

A partir de quand ai- je besoin d’un pedalboard ?

Pour faire court, si vous avez plus de 2 pédales, vous devriez considérer vous procurer un pedalboard.

Voici 5 gros avantages que cela vous apportera.

1/ Vos pédales ne bougeront pas

En général les pedalboards que vous trouverez dans le commerce sont fournis avec des bandes velcro qui vous permettront de fixer vos pédales à la planche.

Ainsi lorsque vous devrez vous déplacer avec votre pedalboard, les pédales resteront en place, ce qui évitera de les endommager. Cela vous garantira également qu’elles ne risquent pas de bouger au moment de les activer, ou d’être emportées si vous bougez beaucoup sur scène.

2 / Vos câbles auront une meilleure durée de vie

Selon la qualité que vous avez choisie au moment de l’achat, vos câbles d’alimentation, jacks et minijacks sont conçus pour avoir une certaine durée de vie.

Si vous prenez de bons jacks avec des connectiques plaquées or, vous aurez des câbles qui pourront potentiellement durer des années, à condition d’en prendre soin.

câble patch doré

Si vous les trimballez dans un sac, qu’ils doivent être branchés et débranchés souvent et que vous tirez dessus, leur santé va vite en pâtir, et personne n’aime dépenser son budget musique dans des câbles.

En utilisant un pedalboard, vos câbles et alimentations sont branchés une bonne fois pour toutes, et vos pédales ne bougent pas, ce qui réduit drastiquement le stress sur vos câbles et le fera durer bien plus longtemps.

3/ Vos pédales seront installées de façon optimale et ergonomique

Jouer de la guitare électrique implique d’être capable de switcher de façon rapide et fluide entre vos effets. Si vous êtes guitariste lead, c’est d’autant plus important. On en parle assez peu, mais une partie du travail de mémoire musculaire nécessaire à l’apprentissage d’un morceau passe aussi par le fait d’être capable d’activer vos effets au pied de façon parfaite.

Avec un bon pedalboard, vos pédales seront fixées, et l’activation se fera toujours de la même façon, l’espace entre deux pédales sera toujours identique, et vous allez créer des automatismes qui vous aideront à rester concentré sur votre jeu sans vous soucier que votre wah wah se dérobe sous vos pieds au moment de l’activer pour jouer un solo par exemple.

pédale wha

4 / Vous allez gagner du temps

Que ce soit pour aller taper le boeuf avec des copains ou vous produire en public, il est vraiment appréciable de ne pas perdre de temps à brancher votre système. Avec un pedalboard, vous aurez juste besoin d’une prise, de brancher votre ampli, et vous serez prêt à jouer !

5 / Cela facilite l’installation d’un bloc d’alimentation

Il existe de nombreuses façons d’alimenter vos pédales. Vous pouvez utiliser des piles (ce qui est déconseillé, mais c’est possible) ou une alimentation guirlande qui vous permettra d’alimenter plusieurs pédales à la fois avec un seul câble. Cependant la meilleure solution pour tirer le meilleur parti de vos pédales reste le bloc d’alimentation, qui alimentera toute vos pédales et est beaucoup plus efficace qu’une guirlande.

Dans de nombreux cas vous pourrez fixer votre bloc d’alimentation en-dessous de votre pedalboard, ce qui est très pratique.

bloc alimentation

Les accessoires pour créer mon Pedalboard


La première partie de notre article vous a convaincu de vous lancer et vous êtes prêt à créer votre pedalboard, alors félicitations ! Nous allons à présent voir de quoi vous aurez besoin pour mener à bien votre projet.

1) Les pédales

Cela parait en effet logique, pour avoir un bon pedalboard il vous faudra des pédales d’effet, et leur nombre et leur nature va influencer le reste de votre installation. Au moment de concevoir votre système, il faut bien vous poser la question du nombre de pédales que vous souhaitez installer, mais également vous laisser un peu de marge si vous souhaitez acquérir de nouvelles pédales que vous pourrez installer ultérieurement.

Au niveau du choix des pédales, cela va vraiment dépendre du style que vous voulez jouer. Un musicien de blues n’aura pas du tout les mêmes pédales qu’un adepte de heavy metal donc renseignez-vous pour trouver les modèles qui vous correspondent. Youtube pullule de vidéos de démonstrations de pédales d’effets, ce qui est très pratique pour se faire une idée du son d’une pédale. Vous pouvez également nous demander conseil pour cela. 

Après, pour vous donner une idée, si vous jouez du rock un bon moyen de commencer est d’avoir au moins distorsion, reverb et delay, et éventuellement une wah wah, mais ne prenez pas ce que je viens de dire au pied de la lettre et étudiez les sons de vos musiciens préférés pour vous en inspirer et faire vos achats en fonction. Trouver votre son est une quête, et créer votre collection de pédales en fait partie, donc prenez bien le temps de réfléchir avant d’acheter.

L’ordre dans lequel brancher vos pédales est également très important et nous allons y consacrer une partie entière dans la suite de cet article.

2) Le pedalboard

Le pedalboard désigne la planche sur laquelle vous allez installer vos pédales. Si vous êtes bricoleur, vous pouvez le fabriquer à partir d’une planche de bois pour une installation entièrement customisée. Cela peut être utile si vous faites de la scène et que vous avez des besoins spécifiques.

Il existe bien entendu de nombreux modèles en vente dans le commerce qui répondent aux différents besoins et budgets. Voici quelques modèles que je peux vous conseiller.

Harley Benton Spaceship

La gamme Spaceship de Harley Benton est un très bon endroit par où commencer. La planche est légèrement inclinée et ajustable ce qui améliore le confort de jeu, et cela laisse également la place pour fixer un bloc d’alimentation en-dessous du pédalier.

Ce qui est pour moi vraiment top avec ce pedal board est qu’il est fourni avec tous les accessoires dont vous aurez besoin pour une installation facile : Une grande housse pour le transport, des bandes scratch pour fixer vous pédales, et des élastiques pour maintenir votre bloc d’alimentation.

Bref, à ce prix là ce serait dommage de s’en priver !

Stagg UPC688 ABS Case

Une très bonne option si vous n’avez pas un gros budget à investir.
Il s’agit d’une mallette rigide avec un couvercle qui se détache entièrement pour laisser place au pedalboard. Le tapis à l’intérieur vous permettra d’attacher des bandes velcro pour fixer vos pédales.

Boss BCB-60

Une très bonne option car c’est un moyen parfait pour pour mettre en place et transporter votre matériel en toute sécurité. Le gros avantage de ce modèle est qu’il inclut un adaptateur AC qui va générer 1000 mA de puissance ce qui permet d’alimenter jusqu’à 7 pédales 9 V. L’intérieur est customisable et permet d’utiliser des pédales de n’importe quelle marque.

3) Les jacks

Pour que votre pedalboard fonctionne, vous allez avoir besoin de minijacks ou câbles de patch qui vont relier vos différentes pédales, et bien entendu de jacks qui vont relier votre pédalier à votre ampli et à votre guitare. Je vous conseille de prêter attention à ce point et d’acheter des câbles de qualité.

cables patch


En plus d’avoir une bien meilleure durée de vie, ils transmettront le signal plus efficacement, ce qui aura un effet sur votre son ! Il serait dommage d’investir dans de belles pédales pour au final tout gâcher avec des jacks pourris.

Privilégiez les câbles avec une connectique plaquée or. L’or étant un très bon conducteur, vous serez ainsi sûr d’avoir de bons câbles qui transmettront le signal de votre guitare de façon optimale.

4) L’alimentation

Pour faire fonctionner vos pédales, il va vous falloir un bloc d’alimentation que vous allez relier à chaque pédale. Lorsque vous calculez l’espace dont vous aurez besoin pour faire rentrer toutes vos pédales sur votre pedalboard, pensez bien à prendre en compte qu’il faudra un espace pour le bloc d’alimentation.

Il existe de très nombreux modèles, donc tout dépend de votre budget et de vos besoins, mais pour un bon modèle d’entrée de gamme comme le Harley Benton ISO5 comptez environ 50 €. Si vous voulez de la très bonne qualité comme par exemple le Voodoo Lab, le prix peut monter jusqu’à 200 euros tout de même.

Le principal point à vérifier au moment de faire votre achat est que les sorties sont isolées et filtrées, car un mauvais bloc d’alimentation va créer de la ronflette, ce qui est très désagréable, surtout si vous avez une grosse distorsion.

Dans quel ordre brancher vos pédales ?


Maintenant que vous avez tout le matériel nécessaire pour créer votre pedalboard, le moment est venu de brancher vos pédales, et c’est une étape cruciale car il existe un ordre à respecter pour que votre chaine d’effets produise un beau son. Bien entendu en musique il n’y a pas de règle absolue et vous pouvez expérimenter si vous le souhaitez, mais il y a des règles qui sont suivies dans la majorité des cas et que vous vous devez de connaitre.

Je vous conseille de trouver d’abord le bon ordre de branchement avant de fixer vos pédales à votre pedalboard.

Pour comprendre comment brancher vos pédales il faut tout d’abord savoir qu’il existe plusieurs familles de pédales

- Effets de gain et filtres : overdrive, distorsion, fuzz, équaliseurs, wah wah

- Effets de modulation : phaser, chorus, flanger, volume

- Effets de temps et dynamique : delay, reverb, compresseur, noise gate

Je vais vous donner l’ordre des pédales en les numérotant, en commençant par celles qui sont au début de la chaine de signal en partant de votre guitare. C’est important, ne partez pas de l’ampli sinon vous allez tout inverser. Dans certains cas je vous donnerais également des placements alternatifs que vous pourrez tester.

1) Accordeur

Il est très utile d’avoir une pédale d’accordage sur votre pedalboard, surtout si vous comptez jouer sur scène. L’accordeur doit toujours être placé en premier afin de recevoir un signal pur et non transformé par d’autres effets.

2) Volume

En plaçant votre pédale de volume en début de chaine cela reviendra à avoir le bouton de volume de votre guitare à portée de pied.

3) Compresseur

Pour être efficace, une pédale de compression doit être placée avant le reste de la chaine de signal, ce qui permet de limiter les pics, tout en permettant un boost en terme de volume. Etant donné que les compresseurs fonctionnent en égalisant le signal et en ajoutant du gain, les pédales situées après, surtout les distorsions, auront besoin d’un ajustement de leur niveau de sortie. Une fois que vous aurez réglé cela votre compresseur pourra donner sa pleine mesure.

En général le fait de placer le compresseur avant la distorsion adoucit sa réponse tout en produisant un un plus gros son.

Alternative : Il est possible de placer un compresseur en fin de chaine. Cela aura pour effet de donner plus de consistance à votre niveau de signal.

4 ) Pédale wah wah

La pédale wah wah est en général placée avant la distorsion si vous voulez utiliser tout son potentiel musical comme le font Joe Satriani ou Jimi Hendrix.

Alternative : Vous pouvez placer votre wah wah après une pédale fuzz pour obtenir un son assez dingue et très filtré. Pour découvrir un exemple de ce son, écoutez le solo de Billy Corgan dans le morceau Slunk des Smashing Pumpkins.

5 ) Whammy et octavers

La whammy est une pédale de pitch shifting qui permet d’obtenir de nombreux sons très intéressants, mais également de changer l’accordage de votre guitare, ce qui est très pratique si vous ne voulez pas vous trimballer avec plusieurs guitares pour jouer en live. La famille des pitch shifters comprend également le POG ou l’octaver de Boss.

Les pédales de pitch sifting utilisent un algorithme qui va déformer votre signal et le compresser, donc il est important de les placer avant la distorsion.   

6 ) Distorsion / Fuzz / overdrive

La distorsion est l’âme de la chaine d’effets du guitariste rock, et elle se branche après la wah wah et les pitch shifters, car avant que le signal soit distordu, il faut qu’il ait pu être transformé au préalable. Etant donné que les effets de modulation comme les delays et la reverb créent une copie du signal, si vous placez votre distorsion après vous obtiendrez un son très bordélique que je trouve injouable.

Alternative : Vous pouvez éventuellement placer votre distorsion avant les pitch shifters. Cela engendrera un son très différent mais qui peut être intéressant donc n’hésitez pas à faire des tests.

7 ) Modulation (phaser chorus flanger)

Ces effets doivent être placés après vos effets de distorsion, car de cette manière tous les autres effets de votre chaine sont filtrés lorsqu’ils passent dans vos pédales de modulation.

Alternative : Vous pouvez éventuellement mettre votre phaser ou votre flanger avant la distorsion pour un effet plus subtil. Si vous voulez une bonne référence écoutez le son solo de Eddie Van Halen.

8 ) Delay

Le delay est un effet très important dans le son de beaucoup de guitaristes, et personnellement je l’utilise en permanence car j’adore la chaleur et la profondeur qu’il donne à mon son.

Le delay est presque toujours placé après la distorsion, et avant la reverb. Vous pouvez éventuellement le placer après la reverb si vous préférez, mais la configuration avant la reverb est de très loin la plus utilisée car le son est plus clair et précis.

Une astuce très sympa que vous pouvez utiliser est ce que l’on appelle le stacking de delays, qui permet de créer de superbes ambiances. Cela consiste à aligner plusieurs delays dans votre chaine de signal, mais avec des réglages différents. Placez d’abord un delay court ou moyen d’abord, puis un delay long. Cette technique est très utilisée par Joe Satriani par exemple et est l’un de ses secrets pour obtenir son son lead.

9 ) Reverb

La reverb est placée après les delays, ce qui permet à vos delays d’être toujours clairs et précis. La combinaison de delay et reverb est vraiment top pour créer un son d’ambiance, mais il faudra faire attention à vos réglages pour que votre son ne se transforme pas en bouillie inaudible, et cela demandera de la patience et de l’expérience.

Il faut aussi vous poser les bonnes questions. Si vous voulez obtenir un beau son atmosphérique, gardez le bouton de tonalité de votre reverb à environ un quart et le le niveau d’effet assez bas ( entre 25% et 50% ). De cette façon votre reverb viendra compléter élégamment votre delay sans lui marcher sur les pieds.  








Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire