Comprendre les modes partie 2 : Le mode Phrygien

Publié le : 24/12/2019 01:57:57
Catégories : Apprendre


Après notre premier article sur les modes Ionien et dorien, nous allons aujourd’hui nous intéresser à un autre mode, il s’agit du mode phrygien.

La gamme phrygienne est le 3e degré de la gamme majeure, le mode phrygien possède une tonalité que l’on peut qualifier de sombre, exotique et dramatique.

Elle est populaire dans la musique espagnole, le jazz et dans le Métal. Le mode phrygien est très rarement utilisé dans un morceau entier, mais en le maitrisant, vous pourrez créer des improvisations originales.

Je vais dans cet article vous donner les bases théoriques dont vous aurez besoin pour le maitriser.

Les accords du mode phrygien

Nous allons procéder de la même façon que pour notre premier article et tout d’abord nous intéresser à l’harmonie avant de nos intéresser à la gamme à proprement parler. En effet il est important que vous sachiez sur quels accords jouer si vous voulez composer des plans employant le mode phrygien.

Voici les accords de la gamme majeurs, mis en chiffres romains. Les chiffres romains majuscules représentent les degrés majeurs et les minuscules les accords mineurs.

I ii iii IV V vi vii°

Etant donné que le mode phrygien est le 3e degré de la gamme, nous allons décaler nos chiffres romains de la sorte :

i II III iv v° VI vii

Et si l’on écrit une progression d’accords en Do cela donne :

  • •1er degré (i) = Do mineur
  • •2e degré (II) = Ré b majeur
  • •3e degré (III) = Mi b majeur
  • •4e degré (iv) = Fa mineur
  • •5e degré (v°) = Sol diminué
  • •6e degré (VI) = La b majeur
  • •7e degré (vii) = Si b mineur

Nos chiffres romains nous indiquent que le premier degré du mode phrygien est un accord mineur, donc la gamme phrygienne est une gamme mineure.

Lorsque vous construisez une progression et que vous voulez obtenir la « saveur » phrygienne, je vous conseille de bien vous concentrer sur la racine tonale. Les degrés sur lesquels vous concentrer lorsque vous jouez en phrygien sont le premier, le second et le septième (ici Do m et Ré b majeur ).

Attention lorsque vous jouez le 4e degré, ne restez pas trop longtemps dessus, car si vous jouez Fa mineur pendant trop longtemps, vous allez basculer vers un morceau en Fa mineur. En effet Fa mineur est une gamme relative à Do phrygien. Donc ne vous éloignez jamais trop de votre centre tonal, c’est primordial.

Construire la gamme phrygienne et improviser

Maintenant que vous savez comment construire une bonne progression d’accords, il est temps de travailler votre doigté afin de pouvoir composer des solos dans le mode phrygien.

Voici les intervalles du mode phrygien, dans la tonalité de do

mode phrygien

Comme pour le mode dorien, étant donné que nous sommes dans un mode de la gamme majeur, nous allons pouvoir trouver notre gamme phrygienne en « trichant » car elle se compose des mêmes notes qu’une autre gamme majeure.

Voici la « question magique » qu’il faut se poser afin de trouver votre gamme phrygienne dans n’importe quelle tonalité :

« Quelle gamme majeure a pour 3e degré la note de Do » ?

En cherchant sur notre manche, on se rend rapidement compte que c’est la gamme de Sol# majeur.

Par conséquent, si vous avez appris votre position de gamme en Sol# majeur, vous allez pouvoir jouer en Do phrygien mais ATTENTION, la note sur laquelle vous devez vous concentrer, c’est Do, pas Sol#. Vous pouvez utiliser cette position de Sol# comme repère, mais vous devrez développer de nouvelles routes sur votre manche afin de faire sonner le mode phrygien correctement.

Une autre façon de trouver facilement une gamme phrygienne si vous jouez beaucoup de gammes mineur est de vous dire que le mode phrygien c’est : « Une gamme mineure avec une seconde bémol »

Utiliser le mode phrygien

Le DEGRE CLE de ce mode est le second. C’est la dissonance de cette seconde bémol qui donne sa saveur au mode phrygien. Dans notre exemple, il faudra de bien insister sur les notes de Do et Ré b (Do#).