L’E-bow : des sonorités venues d’ailleurs

Publié le : 13/02/2018 10:17:16
Catégories : Guitare Electrique

Inventé par Greg Heet en 1969, l’Ebow est un remarquable petit boitier en forme de J qui vient remplacer le médiator et que tout guitariste devrait avoir à portée de main. Il permet, sur une guitare électrique préalablement branchée à un ampli, d’obtenir un sustain infini et ainsi, de pouvoir créer des sonorités hors-normes, originales et aériennes à volonté. Toutefois, son utilisation ne se cantonne pas à faire perdurer des notes pendant une durée illimitée et c’est ce que nous allons voir ici.

Comment fonctionne l’Ebow ?

ebowL’Ebow, ou archet électronique en français, fonctionne d’une manière relativement simple. À l’intérieur du boitier se trouve un électroaimant suffisamment puissant pour générer un champ électromagnétique qui à son tour sera capable de faire vibrer la corde. Une pile de 9V est nécessaire pour alimenter le système. Il fonctionne sur toutes les cordes en métal, guitares et basses, mais aussi sur les instruments acoustiques équipés de cordes en acier. Certains l’utilisent sur des guitares à cordes nylon, mais il est très difficile d’avoir un bon rendu avec ce type de matériel. L’appareil est muni de deux petites rainures qui permettent de le positionner correctement au-dessus de la corde jouée en s’aidant des cordes voisines. Le potard possède trois positions (standard – off – harmonique) et donne la possibilité de modifier les oscillations du champ électromagnétique pour profiter d’effets plus riches en harmoniques. Le mode harmonique n’est disponible que sur l’E-bow Plus.

E-bow : conseils d’utilisation

Ceux qui utilisent l’Ebow savent qu’il ne s’agit pas d’un gadget superflu. Offrant des nappes de son pouvant ressembler à celles d’un violon, d’une flûte ou d’un cuivre, il apporte une touche d’originalité à de nombreuses compositions. Son principal avantage réside dans le fait qu’il est tenu comme un plectre. Bien qu’il n’agisse que sur une seule corde à la fois, il peut tout de même permettre de produire des arpèges rapides en le balayant à travers les cordes. Les effets et les combinaisons sont multiples et même illimités, à vrai dire, c’est aussi un excellent objet pour stimuler la créativité. Associé à une pédale d’effets ou à une simple reverbe, il est possible de créer des sonorités originales, celles-là mêmes qui font l’identité et la magie de certains morceaux.

La technique

La prise en main demande un léger temps d’adaptation, mais au fil des expérimentations vous parviendrez à obtenir des sons tout à fait satisfaisants, célestes et cosmiques certains diront ! Les usages de l’Ebow sont illimités et la meilleure façon d’apprendre reste d’essayer, de se tromper, et de recommencer. Toutefois, voici quelques techniques de base qui pourront vous être utiles si vous débutez : - Mettez l’appareil en contact avec la corde et déplacez-le doucement vers le micro de la guitare, vous obtiendrez une note qui se manifeste progressivement. Pour avoir l’effet inverse (une note qui s’estompe) faites glisser dans le sens opposé. - Sur le même principe, faites aller et venir votre E-bow sur la corde, le son aura alors la consistance d’une vague, plus ou moins grande suivant vos gestes. - Tapotez la corde avec votre appareil pour avoir une sorte d’oscillation de la note. - Selon le volume désiré, augmenter ou diminuer la pression exercée sur la corde. Toutefois, le potard de volume de la guitare peut aussi remplir ce rôle.

Exploitez votre talent

En diversifiant les techniques, l’Ebow peut devenir bien plus qu’un agrément. Jouer sur les effets comme le delay, le pitch, la reverbe et même le wah, en utilisant un bottleneck ou en y associant la technique du finger-picking (pour les experts), vous promet de belles sessions “Sonic Youth-esque” avec comme seule limite votre imagination ! Il faut aussi avoir en tête que l’archer électronique produit des sonorités qui diffèrent pour chaque instrument. Cependant, son efficacité restera identique que vous jouiez sur une Gibson Les Paul, une Fender Stratocaster, une Flying V ou tout autre modèle ! Les guitares à résonateurs et hollowbody donnent certainement un rendu très particulier.

Optimisez le rendement électro magnétique de l'Ebow

Afin de profiter au maximum des capacités de l'ebow, je vous recommande d'utiliser des cordes de guitare non traitées, en effet bien souvent la gaine réduit la réponse électro magnétique (sauf pour les blacksmith avec leur gaine en carbone, cas particulier). De plus des cordes de guitare électrique à filet plat permettent aussi de réduire les bruits "parasites" dus au filage des cordes.

Sélection de morceaux où l’Ebow est employé

L’E-bow a grandement participé à la signature musicale de plusieurs grands groupes, de pop, de rock comme de métal. Sans plus attendre, voici une sélection des meilleurs morceaux (selon moi), où l’on retrouve l’archet électronique.

Radiohead - My iron lung

Anathema – Hindsight

Opeth – Cusp Of Eternity

Agalloch – Odal

Sigur Rós – Untitled 06

U2 – With or without you