Fink : la perle folk-électronique du moment.

Publié le : 26/07/2017 16:32:51
Catégories : Artistes

Tout droit venu de Cornouailles en Angleterre, l'ancien DJ électro est devenu un orfèvre de la folk.

Depuis la sortie en 2006 de son premier disque "Biscuits for breakfast" sous le nom de Fink, Fin Greenall n'a de cesse de nous surprendre.

Un DJ et songwriter talentueux.

Quand on écoute la musique de Fink on est frappé par deux choses :

  • les influences électro dans sa musique
  • la qualité de ses textes

Connu depuis la sortie de son morceau "This is the thing", Fin entouré de ses musiciens Tim Thornton et Guy Whittaker, nous livre une folk teintée d'électro et de rythmes atypiques,, ainsi que des textes qui parlent. Je veux dire par là, que beaucoup de gens se reconnaitraient dans ce qu'il raconte dans ses chansons, tant il a le verbe fort. Il est d'ailleurs réputé pour ses talents d'écrivain.

Les textes couplés aux notes de guitares sombres et enivrantes, vous donnent une musique qui entraîne tout en étant sensuelle.

Fink

La folk électronique.

La musique de Fink est difficile à décrire. Il a entre les mains une guitare classique et aux pieds une multitude de pédales en tout genre, qui envoient de la reverb, du delay et des effets bien planants. Sa voix et son grain grave, accroche les esprits et ne vous laissent plus partir. Le rythme est très présent avec des sonorités très électro.

Pour bien démarrer et entrer dans son univers, je vous recommande l'album "Sort of Revolution" et le morceau "Nothing is Ever Finished" dont je ne me suis jamais lassé. C'est un morceau rythmé au cajon, qui parle de la tentation qui n'épargne personne. L'ivresse que ce morceau peut produire est juste incroyable. Le côté expérimental dans la musique ne vous laissera sûrement pas indifférent. C'est d'ailleurs avec cet album que Radiohead le découvre et s'intéressera à son travail de plus près. C'est un brin avant-gardiste on pourrait dire, car je ne lui connais pas d'équivalent pour le moment.

Avec l'album "Perfect Darkness" vous pourrez tout simplement confirmer votre envie d'en savoir plus. Cet album est d'une beauté incroyable et il nous délivre une série de perles en guise de morceaux. C'est une véritable décharge de sentiments complexes qui se produit à l'écoute de cet opus, à commencer par l'excellent "Yesterday was hard on all off us". Il faut l'écouter pour comprendre.

Fink sur scène

Et sur scène ?

On y laisse des plumes... J'ai eu la chance de les voir trois fois en live et je me souviens de ces 3 concerts comme un moment incroyable. Fin et ses musiciens sont généreux (ils ne jouent pas moins d'une heure trente) et vivent la musique avec le public. C'est un pur moment de transe duquel il est ensuite difficile de sortir.

Ils reviennent en octobre 2017 dans mon secteur : je me prépare à faire 180 km pour les voir. S'il fallait en faire plus ce ne serait même pas un problème tant le déplacement en vaut la peine.

Foncez et écoutez cet artiste sans plus attendre !