Le jeu de grosse caisse a la pédale simple

Publié le : 28/12/2018 02:58:12
Catégories : Percussions

Dans cet article nous allons parler du jeu de grosse caisse avec la pédale simple et des différentes façons de la jouer en fonction du style de musique, de la puissance et aussi de la rapidité à laquelle nous devons jouer.
Il est très utile de travailler plusieurs techniques de grosse caisse lors de notre apprentissage, on pense souvent que le pied droit (ou gauche) est suffisamment entrainé car on joue des grooves/ breaks incluant la grosse caisse, mais au même titre que les mains, les pieds doivent être travaillés aussi indépendamment pour gagner en assise et en confort de jeu.

Les différentes façons de jouer la grosse caisse

Comme pour la prise de baguettes, il existe plusieurs positions à adopter pour jouer la grosse caisse au pied droit (ou gauche si vous êtes gaucher).
Ces différentes positions vont vous servir à favoriser le jeu de certaines nuances mais aussi à jouer avec plus de facilité des tempos plus ou moins élevés. Dans cet article nous parlons de seulement deux techniques, les plus communes, car ce sont les plus abordables pour les débutants et elles permettent de tout jouer. D’autres techniques existent mais elles nécessitent de savoir jouer correctement ces deux premières positions.

La position talon posé

talon poséCette technique permet de jouer plus facilement à faible volume et augmente notre contrôle. Les notes sont directement jouées par la cheville et il est donc plus simple de laisser rebondir la batte après la frappe pour profiter du sustain et pour maitriser les nuances.


C’est une position très utilisée en jazz car dans ce style on recherche rarement une grosse caisse qui projette beaucoup de son mais plutôt de la résonnance et des notes jouées avec beaucoup de feeling.

Si cette position a beaucoup d’avantages en terme de contrôle et de nuance, elle a aussi quelques inconvénients, comme par exemple pour jouer plusieurs coups de grosse caisse consécutifs à tempo rapide ou pour un jeu plus en puissance. Nous avons vu plus haut que la frappe était actionnée par la cheville et comme le talon est posé, on ne bénéficie pas du poids de la jambe pour une frappe puissante.

La position talon levé

Lorsque l’on joue avec le talon levé il est plus facile de jouer plusieurs coups d’affilés a des tempos rapides car vous allez utiliser toute la jambe pour jouer ces deux coups, et donc avoir plus de rapidité mais aussi plus de puissance. A très haute vitesse, vous allez pouvoir développer une technique complémentaire qui s’appel le « slide », c'est-à-dire que la cheville rentrera en action pour permettre à notre pied de « glisser » d’un point A a un point B sur la pédale tout en jouant les notes.

talon levéJe vous conseille de consulter le livre « The Weaker side » écrit par Stéphane Chamberland et Dom Famularo. Ce livre explique les différentes positions très en détail, même les plus avancées !

Ce qu’il faut retenir de la position talon levé c’est que pour jouer à tempo lent ou moyen, il est préférable d’engager la jambe pour plus d’assise et de puissance, tandis que pour jouer à des vitesses rapides voir très rapides, il sera intéressant d’inclure la cheville à nos mouvements de frappe. On pourrait comparer la cheville aux doigts par exemple, a haute vitesse, les doigts fonctionnent comme un complément pour nous aider à jouer plus vite.

Bilan : Le plus important dans tout ca, c’est de savoir adapter notre technique aux styles de musique que l’on joue. Si vous jouez du rock alors il vous faudra être plus puissant que si vous vous attaquez à un titre de bossa donc choisissez la technique en conséquence.

Essayez plusieurs techniques et surtout amusez vous !

Crédit : JSRDRUMS

Articles en relation