Le Tongue Drum : un instrument intuitif aux sonorités atypiques

Publié le : 21/10/2018 19:50:02
Catégories : Percussions

Connaissez-vous le Tongue Drum ? Cet instrument de conception relativement récente est un cousin assez proche du Hang et du Caisa, deux percussions aux sonorités étonnantes qui connaissent un très fort engouement auprès de musiciens amateurs comme confirmés. Ils font tous trois partie de la famille des idiophones qui regroupe notamment des instruments comme le steel-drum, le glockenspiel, ou encore le balafon.

Ils se distinguent des instruments à vent, à cordes, ou à membrane, par le fait que le son est produit par le matériau de l’instrument lui-même, que ce soit des lames de bois comme pour les xylophones, de métal en ce qui concerne les vibraphones et autres kalimbas, mais également de matière végétale, animale, ou minérale.

À la découverte du Tongue Drum

Le Tongue Drum possède de nombreuses variantes et appellations. Bien que la plus répandue soit le steel tongue drum acoustique, il en existe plusieurs sortes que nous vous présenterons un peu plus tard dans cet article.

Cet instrument à l’incontestable originalité a d’abord été développé par Dennis Havlena, un américain qui a eu la bonne idée de recycler des bouteilles de gaz ! En découpant puis en assemblant les fonds de deux bombonnes par une soudure, Dennis Havlena a ensuite découpé des lamelles à la surface de sa singulière création afin de produire différentes notes. C’est ainsi qu’est né le Tank Drum, qui après avoir été optimisé et modernisé a donné lieu à la création du fameux Tongue Drum.

Le Tongue Drum doit justement son nom à ses lamelles métalliques dont la forme rappelle celle d’une langue. « Tongue » est en effet le mot anglais pour « langue ». Aujourd’hui, certains modèles sont encore moulés à partir de bonbonnes de gaz recyclées, mais cet instrument s’est vu en grande partie amélioré grâce à des alliages de métaux innovants dont les fabricants ont le secret.

Tongue Drum et Hang Drum : des cousins bien différents

Bien qu’il existe des similitudes certaines entre le Hang Drum et le Tongue Drum, il ne faut pas les confondre. En effet, le processus de fabrication ainsi que les matériaux utilisés sont bien différents.

La partie haute du Hang, appelée le « ding » est composée d’une note fondamentale placée au centre de l’instrument et est entourée par sept ou huit notes. La partie basse, le « gu », possède un trou en son centre, ce qui n’est (généralement) pas le cas sur un Tongue Drum. Les notes du Hang sont « embouties », c’est-à-dire qu’elles sont obtenues par un procédé de frappes martelées. Les notes d’un Tongue Drum sont quant à elles obtenues grâce à un découpage laser très précis des fameuses langues. Les sonorités qui en résultent sont tout à fait différentes, bien qu’elles gardent comme point commun une certaine harmonie douce et relaxante.

La taille de l’instrument est une autre différence assez importante et peut-être un critère de choix si souhaitez faire l’acquisition d’un instrument de ce type et que vous hésitez encore entre Tongue Drum ou Hang. Un Hang mesure généralement environ 60 cm de diamètre, alors que le Tongue Drum est deux fois plus petit avec, en moyenne, 30 cm de diamètre (cela dépend aussi des marques et des modèles). Le Tongue Drum est donc plus facilement transportable, de plus il nécessite légèrement moins de matériaux pour sa fabrication, ce qui influe sur son prix. Malgré cette différence de diamètre, les Tongue Drums bénéficient d’une puissance sonore tout à fait satisfaisante, comparable à celle d’un Hang.

Le prix est effectivement un autre critère de choix décisif, les Steel Tongue Drum sont moins contraignant à fabriquer que les Hang et sont, par conséquent, largement moins coûteux. Le prix d’achat d’un Hang Drum varie généralement entre 1 000 et 3 000 € alors que celui des Tongue Drums se trouve dans une tranche bien inférieure comprise entre 300 et 800 € pour les modèles les plus chers. En outre, un Hang est généralement fabriqué sur commande, un délai d’attente parfois assez long est donc observable, tandis que les Tongue Drums sont disponibles suivant des délais très courts grâce à leur processus de fabrication qui allie avec excellence savoir-faire artisanal et méthode de fabrication industrielle.

Une approche intuitive de la musique

Le Tongue Drum, au design et à la forme rappelant une soucoupe volante, est un instrument à percussion destiné à toutes et à tous grâce à son approche intuitive de la musique. Petit et grand, musiciens amateurs comme confirmés ou même simple amoureux des sons doux et apaisants, le Tongue Drum est fait pour vous !

À l’instar du Hang, nul besoin d’être passé par le conservatoire ou d’avoir plusieurs années de pratique derrière soi pour pouvoir profiter des bienfaits phoniques et du plaisir de voyager en jouant de petites phrases de notes mélodieuses et enivrantes. En effet, à la portée de tout un chacun, le Tongue Drum est d’une facilité déconcertante à prendre en main puisque, contrairement à bien d’autres instruments, il est impossible de faire de fausses notes ! À ce titre, cette « soucoupe volante musicale » est idéale pour bon nombre d’activités à commencer par l’éveil, l’initiation et le développement musical, mais aussi la musicothérapie (qu’elle soit active comme réceptive) et la méditation, etc. Il est également parfait pour créer et agrémenter des compositions dans de nombreux styles de musique. Toutefois, il reste un des instruments de prédilection pour les amateurs de créations musicales originales s’inspirant des cultures du monde entier et intégrant des instruments aussi divers que la guimbarde, le didgeridoo, les flûtes exotiques, ou encore d’autres handpans comme le hang.

Les différentes sortes de Tongue Drums

Il existe plusieurs types de Tongue Drums et ce n’est pas toujours facile de faire un choix parmi le grand catalogue de modèles proposé dans les boutiques.

On trouve d’abord le Tongue Drum acoustique, c’est certainement le modèle le simple et abordable, idéal pour les débutants. Comme pour tous les autres modèles, il est possible d’en jouer simplement avec les mains ou à l’aide de maillets, généralement fournis avec l’instrument. On trouve aussi des modèles électro-acoustiques, ils sont plus destinés aux musiciens jouant en groupe et faisant de la scène puisqu’ils permettent d’amplifier le son produit et de profiter d’un panel d’effets assez important. En outre, connecté à une carte son dédiée, il permettra d’enregistrer facilement vos sessions. Bien entendu, si vous souhaitez profiter des effets et d’une puissance sonore amplifiée, rien ne vous empêche de vous procurer un modèle électro-acoustique même si vous ne jouez pas sur scène ! Cela vous permettra d’étendre les possibilités et donc de développer différemment votre sensibilité artistique et votre créativité par la même occasion.

Les différentes gammes

On distingue également les différentes sortes de Tongue Drums par leur gamme. La gamme que vous choisirez est d’une importance cruciale puisqu’elle détermine la couleur des sonorités de votre instrument, les ambiances ainsi créées ne sont donc pas les mêmes d’un Tongue Drum à l’autre. Chez les différents fabricants, on trouve de plus en plus de gammes, parfois assez exotiques, sur toutes les tonalités et avec un nombre de notes qui peut varier entre 6 et 9.

On retrouve bien sûr des Tongue Drums accordés avec différentes tonalités sur la gamme mineure comme sur la gamme majeure, mais aussi d’autres sur des gammes pentatonique ou hexatonique comme la gamme Akenobo qui donne une douce couleur orientale aux sonorités.

Enfin, si vous ne souhaitez pas choisir définitivement une gamme avec laquelle vous devrez composer tout au long de votre aventure musicale, il existe alors un compromis grâce à certains modèles qui sont accordables. C’est par exemple le cas du Tongue Drum de Beat Root qui permet de naviguer et de découvrir six gammes différentes sur son instrument. Avec les Tongue Drum multiscale (plusieurs gammes), il est possible de changer d’accordage rapidement grâce à un système innovant d’aimants à disposer sous l’instrument. Rassurez-vous, rien de bien compliqué, il suffit de suivre le schéma indiqué sous le Tongue Drum pour passer d’un accordage à un autre. Ce vaste panel de gammes permet d’obtenir des sonorités larges afin de créer des atmosphères et des ambiances aussi bien méditatives et relaxantes que des mélodies riches et pleines de musicalité.

Le Tongue Drum et ses variantes

Grâce à l’engouement du public, son faible coût, sa facilité de prise en main, ainsi que ses extraordinaires sonorités qui paraissent comme venues d’ailleurs, les fabricants de tongue drums ont d’abord développé des tongue drums de plus en plus aboutis, comme on a pu le voir ci-dessus, mais aussi de quelques variantes assez atypiques. Avant de s’y attarder un peu plus, faisons d’abord un petit tour d’horizon des différents fabricants et de leurs particularités.

Zoom sur les différentes marques et fabricants de tongue drums

Beat Root : S’il faut bien commencer par en citer un, autant que ce soit notre fabricant tricolore ! Beat Root est une entreprise française qui conçoit ses instruments dans son atelier à Besançon. Sa plus récente innovation est le tongue drum multiscale (6 gammes en tout) commercialisé cette année pour un prix très raisonnable.



Zenko : Zenko est une marque portée par un autre fabricant français : Metalsounds, une entreprise qui jouit déjà d’une très bonne réputation grâce à ses Hang commercialisés sous le nom de « Spacedrum ». Le Zenko est lui aussi fabriqué entièrement en France, il reprend le principe de note centrale du Hang, positionnée sur le haut du dôme.

Rammerdrum : fabriqué entièrement à la main en Italie, le Rammerdrum propose le modèle le plus petit sur le marché avec ses 9 pouces (22 cm) de diamètre et ses 6 notes. Il est également proposé en 12, 15 et 18 pouces. Le design épuré de cette création leur donne une apparence assez singulière, reconnaissable entre toutes.

Hapi Drum : implanté assez tôt sur le marché, Hapi est un fabricant américain qui propose des tongue drums relativement peu chers. La particularité de cette marque est de proposer un très grand choix de modèle, plus de 40 ! Toutefois, la qualité sonore est loin d’atteindre celle de nos fabricants français.

Pearl : À l’instar de Hapi, Pearl propose des tongue drums plutôt « cheap ». Le célèbre fabricant japonais de batteries mise sur sa grande notoriété pour conquérir le marché des tongue drums. Cependant, les bas prix sont le seul véritable argument en leur faveur, car la qualité n’a encore une fois rien à voir avec des instruments qui intègrent une vision et un savoir-faire artisanal dans leur conception.

Bien d’autres marques cohabitent sur le marché, on aurait également pu vous parler de Zen Tambour, Meinl, ou encore Melodrum.

Quelques variantes originales

Au départ conçu à partir de simples fonds de bouteilles de gaz, le tongue drum à aujourd’hui bien évolué et certains fabricants nous proposent même des modèles tout à fait originaux issus de croisement et d’hybridation inspirés par le Tank Drum.

On retrouve ainsi :

Les tongue drums en bois : a mi-chemin entre Tank drum et Slit drum (tambour à fentes), le tongue drum en bois de Joah Tiele relève d’un grand savoir-faire et d’un travail artistique tout à fait remarquable. Pouvant être constitué de 9, 12 ou 16 lames, cet instrument délivre un son chaleureux assez différent d’un steel tongue drum. Toutefois, le travail artisanal qu’il nécessite fait du tongue drum en bois un instrument relativement cher.

Le Hank Drum : le hank drum est un instrument issu d’un savant mélange entre le hang et le tongue drum. Un des modèles les plus connus est le Sound Watching Drum, martelé tel un Hang, il est également composé de plusieurs lames entourant l’ouverture de la caisse de résonnance.

Le Kigonki Lulu : évolution directe du tongue drum, le Kigonki Lulu possède des lames découpées sur ces deux faces, ce qui a pour résultat de produire un effet d’oscillation sur le son appelé « Lulu » par son créateur. Accordées de façon similaire sur ses deux faces, les lames produisent les mêmes fréquences et résonnent par sympathie. Le Kigonki demande un travail d’accordage très précis. Idéal à utiliser suspendu tel un gong pour des séances de relaxation sonores.

Produits associés