Le Travail des rudiments à la batterie

Publié le : 08/05/2019 09:34:01
Catégories : Percussions

Le Travail des rudiments à la batterie Dans cet article je voulais aborder le travail des rudiments avant de passer à des articles un peu plus avancés traitant des différents styles qu’il est possible de jouer à la batterie. Je vais donc passer en revue les rudiments à travailler dès vos débuts à la batterie et vous donner des conseils sur comment les pratiquer au mieux (je mentionnerai également des références de livres que vous pouvez vous procurer pour aller encore plus loin dans l’apprentissage des rudiments).

1. Les différents rudiments de base et leurs constructions

Dans un premier temps je vous recommande vivement d’acheter le livre « Stick Control » de George Lawrence Stone, c’est une bible des rudiments depuis fort longtemps et rien que sur la première page, vous avez déjà pas mal de travail. Je vais énumérer ci-dessous les rudiments les plus connus et les plus importants à travailler dès le début de votre apprentissage de la batterie : RLRL RLRL RLRL RLRL

Le frisé

Ici nous alternons les mains droites et gauches en commençant par notre main droite (main forte). Je vous conseille également de travailler le frisé en démarrant par votre main faible afin d’être à l’aise en toutes situations avec ce rudiment.

frisé

Le roulé

Ce rudiment est également très important, vous l’utiliserez dans de nombreuses situations afin d’étoffer votre jeu (breaks, Charley, caisse claire). Comme le frisé, veillez à savoir alterner les mains de départs pour être capable d’attaquer le roulé à droite mais aussi à gauche.

roulé

Les moulins

moulins

Ces quatre mesures de moulins (paradiddles) sont les plus connus et mélangent le frisé ainsi que le roulé dans le même rudiment. Il permet de faire ressortir des mélodies en accentuant certaines notes du moulin qui peuvent être très mélodiques. Le but par la suite est de pouvoir jongler avec ces moulins afin de créer son propre vocabulaire. Vous pouvez ajouter des flas sur certaines notes ou encore jouer avec les nuances. Il est aussi possible d’appliquer ces rudiments sur la batterie pour créer des rythmes en assignant des éléments (grosse caisse, charley, caisse claire) à des notes du moulin. Pour en savoir plus je vous invite à lire un article que j’ai écris précédemment qui s’intitule « Les rudiments appliqués à la batterie ».

2. Pratiquer au mieux ces rudiments

Lorsque vous allez pratiquer ces rudiments sur le pad, je vous conseille vivement d’être accompagné d’un métronome, c’est impératif ! Augmentez progressivement la vitesse de jour en jour sans trop forcer (de 5bpm en 5bpm). Répétez longtemps les moulins (x20) afin de les connaître par cœur et ensuite, essayez de les enchainer avec un métronome. Au début, faites attention à ce qu’une de vos mains ne joue pas plus fort que l’autre, c’est souvent le cas quand on commence à pratiquer ces exercices, notre main forte a tendance à jouer un peu plus fort que notre main faible (ce qui est logique), à vous de travailler quotidiennement pour avoir la même intensité de frappe à droite et à gauche.

3. En conclusion

Cet article a résumé succinctement les rudiments de base à travailler mais il est évident qu’il y’en a encore beaucoup d’autres à découvrir ! Leur pratique peut être un travail de longue haleine, tout dépend de vos objectifs. Le principal est de se créer une routine en parallèle de votre pratique sur la batterie et de s’y tenir afin de progresser sur le long terme.
Ici, quelques références de méthodes pour travailler les rudiments :

  • Accents and Rebounds : George Lawrence Stone.
  • Stick control : George Lawrence Stone.
  • It’s your moove : Dom Famularo.
  • Qpeed Power Control Endurance : Jim Chapin.
  • Les 40 rudiments de la PAS : trouvable en PDF gratuit sur le net.

Crédit : JSRdrums

Articles en relation