Les exercices déliateurs

Publié le : 07/01/2018 10:06:13
Catégories : Apprendre

guitare

L’agilité des doigts et surtout leur indépendance les uns vis à vis des autres, est indispensable pour un jeu de guitare fluide.

Pour ça pas de secret, ni de miracle, il faut travailler. Et derrière les solos légendaires, ce sont des heures et des heures de travail à pratiquer des exercices déliateurs et des gammes.

Les exercices déliateurs : une atout pour la dextérité

Les exercices déliateurs sont des exercices que vous pouvez pratiquer chaque jour, en fonction de votre niveau et à votre rythme.

Il s’agit de faire travailler vos doigts sur le manche, pour favoriser une meilleure dextérité. Vous gagnerez en qualité de jeu et de son.

Pour le niveau 1, vous pouvez commencer sans métronome, histoire de vous familiariser avec l’exercice.

Nous allons travailler dans un premier temps, la formule 1-2-3-4 en utilisant :

  • l’index 1,
  • le majeur 2,
  • l’annulaire 3,
  • l’auriculaire 4.

Vous allez travailler sur le début du manche.

  • Première corde à vide, puis case 1, case 2, case 3, case 4,
  • deuxième corde à vide, puis case 1, case 2, case 3, case 4,
  • troisième corde à vide, puis case 1, case 2, case 3, case 4, etc.

Ensuite vous faite le retour en démarrant de la case 5 avec votre auriculaire, case 4 avec l’annulaire, case 3 avec le majeur, case 2 avec l’index, etc.

Ce qui nous donne la formule : 

0-1-2-3-4 à l'aller, 

4-3-2-1 pour le retour. 

Au niveau du médiator : un coup vers le bas, un coup vers le haut. 

Cet exercice très simple, sans métronome dans un premier temps, doit vous permettre de bien débloquer vos doigts. Répétez-le plusieurs fois pour être de plus en plus à l’aise et commencer à intégrer le métronome.

Le métronome et les déliateurs : prendre de bonnes habitudes

En pratiquant systématiquement vos exercices vous apprendrez bien plus vite à jouer en rythme.

En intégrant le bip du métronome, cela vous indique par exemple quand jouer une note, ou vous pouvez jouer 2, 3 ou 4 notes entre chaque bip, en fonction de votre niveau. N’hésitez pas à démarrer très lentement.

Contrairement aux idées reçues, il est parfois bien plus difficile de jouer lentement que de jouer vite, en effet jouer lentement demande une précision extrême pour être en rythme, la moindre erreur s’entend immédiatement. A terme l’entrainement lent vous permet aussi d’avoir une précision rythmique hors du commun.

Voici quelques exercices à pratiquer et qui sont idéaux pour le débutants et le joueur confirmé.

La Formule 1-2-3-4 : départ sur la case 3

Placez vous par exemple frette 3 de votre guitare et, sur la corde de mi grave jouez successivement les frettes 3 4 5 6 avec les doigts index (1), Majeur (2), Annulaire (3), Auriculaire (4) , si vous jouez au médiator, alternez un coup vers le bas et un coup vers le haut.

Une fois ces 4 notes jouées, passez à la corde suivante, la corde de la, et ainsi de suite, une fois arrivé au mi aigu, remontez les cordes à l’envers : 4 3 2 1 et répétez l’opération. Si l’espacement est encore trop grand pour vos mains, démarrez frette 5, ce sera plus facile. Plus vous jouerez vers la tête du manche, plus ce sera « douloureux » sur les mains à cause de l’écartement des doigts qui est plus important. Ceci est d’autant plus vrai sur une guitare classique ou les manches sont parfois assez gros.

La Formule 1-3-2-4

Plus difficile, cet exercice commence véritablement la dissociation des mouvements des doigts, il faut cette fois-ci alterner, index, annulaire, majeur et auriculaire. Une fois que vous aurez parcouru toutes les cordes, il faut faire le chemin inverse (4-2-3-1 ).

La formule 1-4-2-3

Une variante supplémentaire qui vous permet de travailler l’indépendance de vos doigts. Vous pouvez vous l’aurez compris écrire l’ordre que vous souhaitez travailler, les combinaisons sont multiples.

Le saut de cordes

Il s’agit ici de travailler la formule 1-2-3-4 mais en jouant 1 et 3 sur la corde de mi grave, et 2 et 4 sur la corde de la. Puis de répéter cette opération en changeant de cordes. C’est un exercice assez difficile pour le débutant, il a l’avantage de faire travailler la précision de la main droite pour les coups de médiators. Penser à bien alterner un coup vers le bas avec un coup vers le haut.

À vous de jouer, une fois que vous serez en confiance avec les motifs ci-dessous inventez les combinaisons les plus tordues qui soient et accélérez le métronome ! Ce sont des exercices à consommer sans modération. Et si vous avez la capacité de « solfier » (chanter) les notes au fur et à mesure que vous les jouez, c’est encore mieux, cela permet à votre cerveau de mémoriser le son de chaque note du manche.