Les techniques de guitare : Le Sweeping

Publié le : 21/09/2019 08:22:28
Catégories : Apprendre

Nous continuons aujourd’hui d’étoffer notre série d’articles sur les techniques guitaristiques avec un effet de manche connu pour son effet « Wahou » auprès du public et qui est utilisé dans de nombreux genres musicaux. Je parle bien entendu du Sweeping.

Le mot sweeping se traduit en français par « effet de balayage » et c’est bien de cela que l’on parle. Lors d’un plan en sweeping, le guitariste joue des notes sur des cordes adjacentes avec un mouvement de balayage de sa main droite, tout en utilisant sa main gauche pour produire une série de notes spécifiques qui sont rapides et fluides. Les deux mains jouent donc un mouvement intégral à l’unisson pour obtenir l’effet désiré, et une parfaite synchronisation est nécessaire pour obtenir un beau son.

Après quelques rappels historiques, je vous ai inclus une petite leçon qui vous aidera à vous lancer si vous n’avez pas encore étudié cette technique.

Le sweeping dans l’histoire de la guitare

guitare électrique pour sweepingAvant de faire la renommée de grands Shredders comme Yngwie Malmsteen ou Patrick Rondat, cette technique fut tout d’abord développée et utilisée par des musiciens de Jazz parmi lesquels on trouve Les Paul, Chet Atkins, Tal Farlow dans les années 1950. Elle fut ensuite reprise par des rockeurs comme Ritchie Blackmore et Steve Hackett dans les années 1970.

A l’aube les années 1980, ce sont des guitaristes comme Jason Becker, Tony Mac Alpine, Marty Friedman et bien sur Yngwie Malmsteen qui ont redonné un coup de jeune à cette technique avec un usage différent de leurs prédécesseurs. Malmsteen par exemple a composé des solos néoclassiques presque entièrement composés de plans en sweeping joués à très haute vitesse qui sont d’une difficulté technique ahurissante.

Comment apprendre à jouer en sweeping ?

Le sweeping est généralement utilisé de deux façons différentes qui demanderont plus ou moins de travail de votre part lorsque vous aurez décidé de vous y mettre. Soit votre but est d’être capable de jouer de gros plans néoclassiques auquel cas vous aurez beaucoup de travail, soit vous voulez just apprendre les bases et vous servir de petits arpèges joués en sweeping pour agrémenter vos solos de temps en temps, ce qui est déjà beaucoup plus simple.

Il est important de noter que pour jouer en sweeping vous aurez besoin d’avoir des bases de legato, car certaines notes ne peuvent êtres atteintes qu’en faisant des hammer ons ou des pull offs.

Les 3 règles de base à respecter

1) Incliner votre mediator lors de l’attaque

Lorsque vous allez vous lancer, cela peut paraitre tentant d’essayer d’attaquer chaque note individuellement avec votre main droite en tenant votre mediator normalement, c’est à dire avec un angle d’attaque perpendiculaire au plan des cordes.

Je vous le dis tout de suite, si vous vous y prenez comme ça, ça ne marchera pas !

Beaucoup de guitaristes essaient de jouer en sweeping de la même façon qu’ils joueraient en picking classique, et c’est une erreur. Si vous faites ça vous aurez un son pourri.

Ce que vous devez faire c’est adopter une technique nommée Pick Slanting

Pour faire simple :

  • Lorsque vous attaquez du haut vers le bas, la pointe du mediator doit pointer VERS LE HAUT
  • Lorsque vous attaquez du bas vers le haut, la pointe du mediator doit pointer VERS LE BAS

L’idée de base est d’éviter que le mediator ne se retrouve pris dans les cordes et d’avoir une attaque souple et fluide, tout en évitant d’utiliser trop de force dans l’attaque.

2) Ayez le poignet souple

A l’image du jeu en rythmique, si vous jouez avec votre avant-bras ou votre coude, vous allez avoir beaucoup de mal à obtenir un son propre. Si le mouvement de balayage vient de votre poignet, cela vous permettra d’avoir beaucoup plus de contrôle et de précision, et vous économiserez votre énergie.

Un poignet droit souple et délié est absolument nécessaire au jeu en sweeping.

Si votre technique de picking manque de contrôle, le risque est de perdre la synchronisation entre la main gauche et la main droite.

3) Commencez doucement

Si vous avez suivi nos articles techniques, vous autre réalisé que je vous ait dit ça pour à peu près toutes les techniques présentées, mais c’est absolument primordial si vous voulez apprendre le sweeping.

Il faut absolument commencer avec des arpèges simples, sur des rythmes lents. Une bonne technique de sweeping repose sur la mémoire musculaire et la synchronisation entre vos mains, et il faut du temps pour que cela se mette en place. Sans compter que c’est une des techniques qui demande le plus de précision et ne laisse pas de place à l’erreur.

Le concept est donc de commencer très lentement, de maitriser le doigté de main gauche et d’avancer de quelques bpm à la fois pour atteindre la vitesse que vous visez.

Dernier conseil pour la route : Pas de distorsion quand vous vous entrainez, ou juste une petite overdrive. La distorsion masque les défauts dans votre jeu, donc à éviter absolument.

Exercices de sweeping

A présent trêve de bavardages et entrons dans le vif du sujet. Voici 3 exercices qui vous aideront à vous lancer

Exercice 1

Il s’agit d’un arpège en Ré majeur ( Ré - Fa# - La ) qui tourne sur un rythme en triolets sur un tempo moyen. C’est parfait comme exercice d’échauffement. Lorsque vous le jouerez vous remarquerez comment chaque note apparait sur une nouvelle corde jusqu’à ce que le pattern fasse « demi-tour » sur la première corde (Mi aigu). C’est ce qui vous permet de balayer les cordes 5,4,3 et 2 en utilisant un mouvement continu.

Vous pouvez cliquer sur les images pour les agrandir et les imprimer.

exercice sweeping 1

Exercice 2

A présent voici un plan basé sur une triade diminuée, qui sera ici Sol#dim ( Sol#- Si- Ré).

exercicing sweeping

Exercice 3

Un autre arpège à travailler à différentes vitesses pour augmenter la vitesse.

sweeping débutant

Articles en relation