Qu’est-ce qu’une guitare flamenca ?

Publié le : 29/04/2019 20:31:00
Catégories : Guitare Acoustique

flamencoSi vous êtes guitariste confirmé, ou même encore un grand débutant, il y a de fortes chances que vous puisiez un peu de votre inspiration dans les œuvres d’artistes légendaires comme Paco de Lucia, Manolo Sanlúcar, ou encore le célèbre Tomatito.

La grande précocité et la virtuosité de ces artistes ne sont cependant pas les seuls points qui les lient entre eux, ils ont en effet tous fait leur gamme dans un style bien particulier : le flamenco !

Directement issu du folklore andalou, le flamenco est plus qu’un courant musical, c’est un véritable art qui regroupe chant, danse et musique, puisant ses origines dans le mélange des cultures de la région andalouse (arabo-musulmane, gitane, juive, etc.). À l’origine chanté a capella, puis ensuite enrichi par les fameux claquements de mains (palmas), et par la danse (el baile) avant d’être rejoint par un accompagnement instrumental avec guitares flamenca et autres percussions, le flamenco est un art complet jouissant d’une forte identité, et dont les lettres de noblesse ont largement été révélées grâce à Paco de Lucia, le guitariste virtuose qui a permis de faire connaître cet art dans le monde entier.

C’est justement à cette guitare que nous allons nous intéresser aujourd’hui : qu’est-ce qu’une guitare flamenca et en quoi est-elle vraiment différente d’une guitare classique ?

La guitare flamenca : un instrument unique en son genre

guitare flamencaSi aujourd’hui le flamenco est un genre musical qui évolue régulièrement avec l’incorporation de nouveaux instruments comme le piano et en se diversifiant ainsi avec d’autres courants musicaux tels que le Jazz, il reste tout de même généralement caractérisé par des rythmiques très soutenues (les compás), plusieurs variétés traditionnelles de chant (palo), mais aussi par ses claquements de mains et ses cajons qui viennent accompagner le jeu (toque) du ou des guitaristes.

Comme vous le savez probablement déjà, le flamenco est un style à part entière qui possède ses propres codes, ses influences et ses sonorités, mais aussi ses techniques aussi bien pour le chant que pour les percussions ou le jeu à la guitare. La guitare flamenca est donc traditionnellement différente de sa cousine la guitare classique, et ce sur de nombreux points à commencer par sa taille, son poids, ses sonorités, ses matériaux et d’autres caractéristiques qui lui confèrent d’importants avantages pour permettre aux guitaristes de flamenco (les tocaores) d’avoir recours à des techniques de jeu propre à ce genre musical.

Exigeant, le flamenco requiert en effet un instrument adapté qui permet de ne pas couvrir la voix du chanteur (cantaor), véritable pièce maîtresse du style, tout en dissimulant les bruits de pas des danseurs, les bailaores.

Guitare flamenca / classique : quelles différences ?

Si la guitare classique possède certainement des origines bien plus anciennes que son apparition en Espagne aux alentours du XVIe siècle, ce n’est pourtant qu’à cette époque que luthiers et compositeurs espagnols commenceront à sérieusement s’intéresser à cet instrument dont la popularité s’étendra vite au reste de l’Europe et au monde entier. Telle que nous la connaissons aujourd’hui, la guitare classique moderne a fait son apparition au XIXe siècle, en Espagne, et est devenue l’incontournable standard largement plébiscité encore de nos jours.

Malgré sa popularité, de nombreuses variantes ont cependant vu le jour souvent pour répondre à des besoins spécifiques, comme c’est le cas avec la guitare flamenca.
Par rapport à sa grande cousine, la guitare flamenca est ainsi plus légère grâce à l’utilisation de matériaux et d’essences de bois spécifiques beaucoup moins épais que sur une guitare classique, sa caisse de résonance est elle aussi plus étroite. Cette variante de la guitare classique permet d’obtenir un instrument plus vif et percutant, avec un son bien moins clair dans les basses, plus vibrant (frisage), mais moins puissant (projection sonore) qu’une guitare classique, ce qui permet de dissimuler les bruits des pas de danse, tout en accompagnant le quejío (la plainte) du chanteur.

On peut facilement confondre une guitare flamenca avec une guitare classique pour la simple et bonne raison qu’elle se ressemble beaucoup dans leur forme, mais aussi dans la présence de cordes en nylon. Néanmoins, les différences sont belles et bien réelles et se ressentent fortement en prenant en main et en jouant quelques minutes sur une guitare flamenca, ce qui devrait d’ailleurs vous paraître assez difficile si jamais vous n’êtes pas habitué à cet instrument.

En effet, outre ses éclisses plus étroites conditionnées par le fait que la guitare flamenca soit légèrement plus petite, la hauteur de ses cordes par rapport à la touche est-elle aussi réduite, tout comme la taille et la hauteur du sillet de tête. Cette hauteur de cordes relativement basse n’est d’ailleurs pas uniquement due à un sillet de tête plus bas, mais aussi à un angle de manche sensiblement différent d’une guitare classique.

Les barres harmoniques disposées à l’intérieur de la caisse sont elles aussi placées différemment que sur une guitare classique. Les cordes utilisées sur une guitare flamenca sont généralement les mêmes que sur une guitare classique, bien qu’il existe des jeux spécialement conçus pour ce type de guitare. En règle générale, des cordes à fort tirant sont installées sur les guitares flamencas, mais il est tout à fait possible d’utiliser des cordes à tirant fort ou normal, tout dépend des préférences du guitariste.

Enfin, les guitares flamencas ont traditionnellement d’abord été fabriquées avec des essences de bois peu coûteuses et abondantes au bord de la méditerranée, le cyprès et l’épicéa. Ces guitares sont appelées les flamencas blancas. D’autres essences de bois, parfois exotiques (le palissandre notamment), sont maintenant utilisées pour la fabrication de guitares flamencas, elles permettent d’obtenir un son plus rond et chaleureux avec une richesse harmonique accentuée, ces guitares sont appelées flamencas negras et ont été largement popularisées grâce à Paco de Lucia. Dernière différence avec la guitare classique, la flamenca est équipée d’une petite plaque de protection nommée golpeador qui, à l’origine, servait à protéger la table d’harmonie. Cette plaque fait partie intégrante du jeu des guitaristes de flamenco puisque ces derniers l’utilisent par exemple avec la technique golpe qui consiste à frapper à l’aide de l’annulaire, du majeur, du pouce, ou de la paume de la main afin de produire des percussions tout en continuant à jouer les cordes.

La tenue de guitare en position flamenco

position guitariste flamencoS’il est possible de jouer du flamenco avec une guitare classique, il est tout de même préférable d’avoir recours à une guitare flamenca qui permettra de progresser bien plus rapidement dans ce style et d’être à l’aise avec un instrument dont les caractéristiques sont tout de même largement différentes de celles d’une guitare classique.

La guitare flamenca demande en effet une certaine expérience et pas mal de dextérité pour parvenir à la maitriser, c’est une guitare unique en son genre, pensée et conçue pour l’improvisation, élément essentiel de ce courant musical. Sa tenue diffère par ailleurs aussi de la prise en main d’une guitare classique, la guitare flamenca est ainsi posée sur la cuisse droite (où inversement pour un gaucher) du guitariste, son avant-bras droit peut ainsi être posé sur le bord de la caisse pour un peu plus de confort de jeu, le haut de la caisse et le manche sont alors situés sur le haut de la poitrine. Cette position particulière a pour but de laisser la main gauche libre de tout mouvement, elle n’a en effet pas pour but de soutenir une partie du poids de la guitare, elle doit être parfaitement mobile. L’appui sur la jambe droite, ainsi que la position de la main droite, doit permettre aux guitaristes de parfaitement maintenir la guitare, presque à l'horizontal du sol et bien appuyée contre son corps. Contrairement à la position classique, la position flamenco nécessite donc d’avoir ses deux pieds en contact avec le sol.

Légèrement inconfortable si l’on compare avec la position classique ou folk, la position flamenco doit permettre aux tocaores de plus facilement mettre en pratique des techniques comme celles de la guitare percussive, de jouer des rythmiques rapides et complexes, de pouvoir aisément improviser, et ainsi de suite.