Comment trouver des dates de concerts ?

Lorsqu’on est musiciens, on a souvent envie de faire connaître notre musique et donc de faire des concerts.

Hors quand il faut passer à la phase “recherche de concerts”, les choses se compliquent souvent très rapidement. Peu de lieu pour accueillir les groupes, pas de paiement à la clé, mauvais accueil dans les lieux, problème de la promotion et du public qui n’est pas toujours au RDV, etc.

Trouver des dates de concert de “qualité” n’est pas toujours facile.

Préparer son matériel de promotion.

Avant de vouloir commencer à trouver des dates, et pour être pris au sérieux, vous devez vous constituer un petit kit du parfait tourneur. Car c’est bien le rôle que vous allez devoir endosser.

Voilà ce qu’il vous faut :

  • une biographie (qui raconte l’histoire du groupe ou du projet, le comment du pourquoi vous faites de la musique, etc.),
  • un plan de scène (même basique, avec la position des musiciens sur scène),
  • une fiche technique (c’est très important, même si elle très basique, posez-vous la question du matériel dont vous avez besoin. Ça évite de se retrouver à un concert sans DI ou sans pied de micro par exemple),
  • 1 ou 2 morceaux à écouter (vous choisissez les plus représentatifs de votre musique et les plus passe-partout, que ça puisse plaire au plus grand nombre),
  • une belle photo de groupe (parce qu’on vous la demandera pour la partie promotion, et que vous pourrez vous en servir pour vos réseaux sociaux également).

Avec ce minimum requis, vous allez :

1- Montrer que vous avez bossé votre sujet et que vous êtes organisé, rigoureux et un groupe crédible.

2- Pouvoir démarcher rapidement et avec efficacité.

Pensez également à :

  • vous faire un bandcamp avec les quelques morceaux que vous avez en stock (uniquement si ces morceaux sont de bonne qualité. Inutile d’en faire un si vous sortez les morceaux de votre dictaphone d’Iphone… Présentez un enregistrement de bonne qualité, c’est important pour l’image de votre projet),
  • vous créer une page groupe sur Facebook (idéal pour communiquer sur votre actualité, vous constituer une base fan, etc. Cette case n’est pas une option : vous devez avoir une page Facebook).

Par où commencer ses recherches ?

D’expérience et avec les nouveaux modes de communication, trouver des lieux de concerts n’est plus aussi compliqué qu’avant. Je dis bien “trouver des lieux”. Pour la qualité des endroits, c’est une autre étape.

Avec Facebook par exemple, vous avez de nombreux groupes qui font la promotion de leurs concerts. Il suffit de suivre quelques groupes dans votre région qui “marchent bien” et qui tournent un peu, et de relever les endroits où ils passent.

On commence en général d’abord par sa ville et sa région, pour ensuite essayer de s’exporter hors des sentiers connus. Vous travaillez en cercle concentrique pour partir des lieux autour de vous, vers des lieux de plus en plus éloignés. Intéressez-vous aussi aux associations qui organisent des concerts ou aux labels qui affichent les dates de concerts de leurs groupes. C’est une mine d’informations.

Vous consignez cela dans un joli fichier excel et vous passez à l’étape suivante.

Comment contacter les lieux ?

Quand on démarre avec un groupe ou un projet, il y a un lieu incontournable qui permet de faire ses armes : le café concert ou le bar.

C’est un peu le passage obligé, pour plusieurs raisons :

  • apprendre à faire de la “scène” (gérer le stress, parler au public, bouger, vendre ses disques, gérer l’installation et le son, etc.),
  • apprendre à promouvoir son groupe et à trouver des dates, montrer que le projet plait (plus j’ai de dates à mon actif, mieux c’est pour ma petite notoriété),
  • avoir du recul sur ses morceaux (voir comment le public vit ma musique pour éventuellement faire des retouches).

Le Caf’conc est un excellent moyen de se faire la main tant pour la partie musicale que pour la partie gestion, et plus vous en ferez, mieux vous serez armé.

Pour contacter ces lieux vous pouvez tout simplement passer par les réseaux sociaux. La plupart des lieux ont désormais un compte Facebook et il est facile d’entrer en contact par ce biais. Un e-mail ou un coup de téléphone si le lieu n’est pas présent sur les médias sociaux.

Passée l’étape du Café concert, vous pouvez viser des associations culturelles, des petites salles, voire démarcher des lieux pour des premières parties de gros groupes. Il y a également de nombreux festivals et tremplins régionaux et nationaux auxquels vous pouvez postuler facilement sur Internet.

À quelles conditions ?

Vous devez veiller à plusieurs choses :

  • le cachet qui sera versé par le bar, le ca’conf ou le lieu dans lequel vous allez jouer,
  • les conditions techniques proposées par le lieu (veiller à ce qu’il y ait le matériel nécessaire pour que vous puissiez jouer dans de bonnes conditions ou que vous puissiez prévoir de l’apporter vous-même si le matériel est manquant),
  • les conditions d’accueil (pensez au fait que vous allez avoir faim et très soif, et que le lieu doit prévoir de vous restaurer. Si besoin d’un couchage pour la nuit, voir également s’il est possible de vous faire héberger, etc.).

Pour ce qui est des conditions financières, car c’est souvent une question que se posent les groupes, je dirais qu’en “début de carrière” quand il s’agit de se faire un nom et d’avoir quelques dates à votre actif, vous ne devez pas être trop gourmand. Disons qu’au début vous vous assurez au minimum d’avoir un défraiement pour le transport + une centaine d’euros.

À mes début je me déplaçais avec mon groupe pour 100 ou 200€ + repas et boisson. Tout dépend de combien vous êtes, si vous devez prendre une, deux ou trois voitures, etc.

Ensuite, une fois que vous avez un petit bagage et de l’expérience, vous passez au minimum de 100€ par musiciens + frais. Si le lieu vous propose des cachets, c’est encore mieux. Retenez simplement que certes il ne faut pas trop faire les gourmands au début, mais qu’il faut aussi rapidement se dire que tout travail mérite salaire, et qu’il faut se faire payer pour ça.

Quels lieux sont à proscrire ?

Question difficile…

Disons que vous devez bien vous informer sur la dates et les conditions. Ensuite, si les conditions vous semblent loufoques ou pas à la hauteur, n’y allez pas. Si vous avez l’impression que l’endroit proposé n’est pas adapté pour une prestation musicale, passez votre chemin (on propose souvent des plans incroyables aux musiciens du genre jouer au bord de l’étang, jouer dans un restaurant pour faire un fond sonore, jouer à une exposition où personne ne se déplace, etc.

Jugez par vous-même si vous y allez pour vraiment faire un concert ou simplement pour faire une animation “bruit de fond” où personne ne vous écoutera). Il n’y a rien de plus déprimant pour un musicien que de jouer dans un lieu où il ne devrait pas se trouver et où personne ne fait attention à ce qu’il fait. Soyez vigilant.

Un dernier conseil ?

Armez-vous de patience. Trouver des dates de concert est une tâche difficile qui prend du temps. Ne vous découragez pas si vous ne trouvez pas tout de suite. Ça finira par venir. C’est aussi une tâche super ingrate car pour 100 e-mails envoyés, vous allez peut-être obtenir une ou deux réponses intéressantes, mais c’est toujours ça de pris. Apprenez à bien communiquer pour attirer l’attention sur vous. Faites des clips, allez en studio, répétez, etc. On finira par s’intéresser à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.